Cadre de dialogue : Mohamed Béavogui “L’objectif est de mener ensemble une transition apaisée vers un retour à l’ordre constitutionnel” (discours)

0
48
Je suis heureux d’être avec vous pour un échange ouvert, inclusif et constructif sur notre avenir commun.
Tout d’abord, comme vous le savez tous, le Président de la Transition, le Colonel Mamadi Doumbouya a toujours favorisé le dialogue. C’est ainsi qu’au lendemain de la prise du pouvoir, il a initié des concertations nationales permettant de définir le contenu de la transition. Par la suite, il a lancé l’initiative des Assises Nationales le 22 mars 2022. Tout ceci, en plus de la politique de la porte ouverte grâce à laquelle le citoyen de tout bord sont régulièrement reçu par lui, démontre sa volonté d’ouverture, d’unité et de rassemblement pour une nation forte et prospère.
Au nom du Président de la transition, du CNRD et du Gouvernement, je voudrais vous remercier d’avoir répondu favorablement à l’appel au dialogue que je vous ai lancé le 20 juin et au communiqué vous invitant à la rencontre d’aujourd’hui.
Je rends hommage au peuple de Guinée d’avoir choisi la sagesse qui a conduit à la suspension de la marche qui était projetée la semaine dernière.
Nos remerciements vont également à l’endroit des sages, des religieux et toutes les personnes qui se sont impliquées dans la facilitation de cette rencontre.
C’est pour moi la preuve de votre engagement à faire des concessions pour la cause nationale.
C’est également le lieu de remercier le ministre de l’Administration, du Territoire et de la Décentralisation d’avoir coordonné au nom du Gouvernement toutes les actions qui nous ont permis d’être là aujourd’hui.
Mes chers compatriotes,
Comme vous le savez, nous avons amorcé un tournant décisif de notre histoire le 5 septembre 2021 sous l’égide du CNRD.
L’esprit qui nous a motivé et porté cet acte historique que nous avons tous salué n’a pas changé : il s’agit de jeter les bases d’une société paisible juste et unie autour des valeurs communes. Il y’a encore six (6) mois, j’ai indiqué dans la feuille de route du Gouvernement que notre objectif est de bâtir des institutions démocratiques, solides et crédibles qui résisteront au temps et à la tentation des hommes. L’enjeu est de garantir l’exercice et le respect des libertés fondamentales ainsi que les règles de bonne gouvernance indispensables au développement de la Guinée.
Pour réussir cette mission, seule une démarche inclusive, adaptée à la réalité guinéenne, permettra de poser les jalons du bien vivre ensemble que nous ambitionnons tous.
Mesdames et Messieurs,
Dans mon discours du 20 juin, j’avais relevé le constat global de nos quatre semaines d’immersion à l’intérieur du pays à savoir l’absence quasi-totale de l’administration publique et un manque criard d’infrastructures de base : route, eau potable, électricité, notamment. Ainsi l’état de notre pays appelle à l’effort de tous et nécessite la concertation, le dialogue inclusif, sans a priori.
L’objectif est de mener ensemble une transition apaisée vers un retour à l’ordre constitutionnel.
C’est pourquoi, il est indispensable que chacun de nous ici présent comprenne une bonne fois pour toute que le seul agenda qui vaille est celui du peuple. Dans nos fors intérieurs, interrogeons-nous pourquoi notre pays est encore dans une transition après celle de 2010 ? La Guinée peut-elle se payer le luxe d’une transition chaque décennie ? La réponse à ces questions permettra à tout le monde non seulement de camper l’événement dans son contexte, mais de prendre de la hauteur nécessaire à la compréhension des enjeux du moment et du devenir de notre Guinée à tous.
Je puis encore vous rassurer de ma détermination, celle de mon gouvernement et du CNRD à travailler avec vous afin de mener ce dialogue de façon constructive et efficace.
Mesdames et Messieurs les participants,
N’oublions jamais que certains ont dû consentir au sacrifice ultime le 05 septembre pour que ce rêve soit possible. Leurs sacrifices auraient été vains si la Guinée devait se retrouver encore dans une nouvelle transition.
Je souhaite que la rencontre qui commence aujourd’hui nous permette de nous entendre sur les modalités pratiques de cette nouvelle phase au processus de concertation et de dialogue.
Ces modalités devraient définir entre autres :
Les sujets à l’ordre du jour doivent être centrés sur le contenu de la transition.
La catégorisation des participants par thématiques.
A ce stade-ci je préfère m’arrêter pour vous écouter et recueillir vos avis de manière brève.
Nous allons dédiés 1h de temps à cette phase qui concerne les points et les modalités de discussions qui feront objet du dialogue.
Je vous remercie!
Mohamed Béavogui, Premier ministre, Chef du Gouvernement.
Print Friendly, PDF & Email