Les explications de la mère de Morlaye Sylla, suite à l’agression de son enfants par les forces de sécurité

0
77

Quelques jours après l’incident malheureux que Morlaye Sylla a subi dans la soirée du vendredi 13 mai au palais du peuple de Conakry, où il a été agressé par les forces de sécurité, la Maman du joueur a fait une sortie médiatique pour apporter des explications.

En tant que témoin oculaire, Madame Sylla Adama Soumah est largement revenue sur cette scène surrréaliste que son enfant a subi. Lisez !

Adama Soumah : « Nous sommes venus pour la première fois, on a garé (sur les lieux de la cérémonie des J-Awards, ndlr). Lorsqu’on a garé la voiture, il y avait un jeune militaire en uniforme cagoulé qui était arrêté de l’autre côté. Il a dit, on ne gare pas là-bas. Morlaye a dit, il faut savoir parler, le militaire a répliqué en disant petit Morlaye viens garer la voiture ici. Après la remise on est sorti, on a pris certaines photos ensemble (…) , on venait en train de pagayer et il faisait noir.

« Il y avait certaines jeunes qui étaient assis à côté des voitures, on s’est dirigé vers là où étaient garées les voitures, il y a un qui a dit, il n’y a pas de route là-bas. Morlaye a dit, il faut savoir parler aux gens : je suis avec une personne âgée, le jeune a dit (…) Morlaye tu dis quoi ? Lorsqu’il a dit ça, Morlaye a répliqué, ces deux jeunes étaient tous en civil, ils étaient assis devant le camp (des forces spéciales, ndlr) un est venu bousculer Morlaye sur sa poitrine, le second est venu sur la moto, une fois garé il a enlevé son sac sur son dos et le laisser tomber à terre. »

« (…) Moi, je leur ai dit mais qu’est-ce que Morlaye vous a dit de mauvais ? Ils étaient en train d’insulter maintenant impoli, mal éduqué (…) l’autre jeune qui était venu sur la moto avait le fusil dans son pantalon c’est comme s’il était venu pour la garde, nous avons beaucoup parler là-bas ils ont dit, il faut qu’ils se jettent sur Morlaye, je leur ai dit si vous allez vous jeter sur Morlaye, il faut que vous me tuez ici, on a fait rentrer Morlaye dans la voiture. L’autre jeune qui était grand de taille est venu taper la voiture, Morlaye lui a dit si tu gâtes la vitre là, tu vas payer. C’est après ça qu’il a rentré sa main dans la voiture et a giflé Morlaye et lui a donné un coup au niveau de la tête, toute sa chemise était déchirée. »

« L’autre est venu s’arrêter à côté de moi m’insulter et a insulté ma mère, il a encore dit à Morlaye qu’ils vont se voir qu’il saura que ce sont eux qui sont au pouvoir, c’est ce qui s’est passé », a expliqué Adama Soumah, mère de Morlaye Sylla, qui s’exprimait en langue vernaculaire Sousous, dont les propos sont traduits et décryptés par la rédaction Africasport

Print Friendly, PDF & Email