LIBRE OPINION : LE RPG ARC EN CIEL AVAIT DONC Raison !

0
117
Il n’y a plus aucun doute, les fauteurs de troubles sont désormais connus, chose que l’on avait jamais reconnu. Depuis l’usurpation du pouvoir par le CNRD, les militants et sympathisants du RPG arc en ciel ont prouvé à la face du monde leur maturité et leur sens aigu de responsabilité. Récusant la violence et la rue, ils ont adopté conformément à l’enseignement du Pr. Alpha Condé la voie du dialogue. Cette attitude est loin d’une angoisse comme le pensent certains, c’est plutôt une stratégie qui permet de comprendre, d’analyser et d’envisager un processus de combat, celui des idées et du droit.
Cette même attitude de non-violence a été adoptée contre l’incarcération des responsables du parti. Il a été plutôt question de mettre en exergue le monstrueux échafaudage de la CRIEF qui se trouve aujourd’hui dans l’incapacité de fournir les preuves réelles de cet arbitraire emprisonnement. Au RPG arc en ciel, on respecte la loi et on fait confiance à la justice.
Le lendemain du 5 septembre 2021, les nouvelles autorités par populisme et par souci de s’octroyer une certaine légitimité, ont naïvement mis en liberté des éléments du FNDC et démantelé les PA de la route du prince. Toute cette manœuvre n’était rien d’autre que de la calomnie contre le Pr. Alpha Condé. Ce dernier sera alors présenté sous les traits de dictateur et d’anti démocratie. Comme on le dit très souvent, le temps est le meilleur juge, aujourd’hui il donne raison au RPG arc en ciel et à son Président.
De nombreux propos ont été entendus çà et là après l’arrestation du Président de la République, le Pr. Alpha Condé. Le colonel Mamadi Doumbouya et sa suite ont été qualifiés de libérateurs, de militaires ayant réalisé un coup d’Etat civilisé. Ingratitude ou non, une frange importante des populations de Conakry a magnifié intentionnellement ces putschistes à cause de leur adversité politique. Les mal intentionnés ont voulu humilier le Pr. Alpha Condé en le promenant à travers les rues de la capitale.
Des mois après, on assiste à un désamour entre le CNRD et ses amis circonstanciels. Ceux qui avaient été présentés comme victimes des répressions du régime Alpha Condé ont bénéficié des faveurs de la junte au pouvoir. Tous les propos malveillants et dégradants ont été par eux proférés contre le Pr. Alpha Condé, les militants et sympathisants du RPG arc en ciel. Le RPG arc en ciel retient qu’en toute chose, il faut considérer la fin. La justice divine est la meilleure des justices. De la façon la plus spectaculaire le divorce est consommé entre le CNRD et ses amis de circonstance, l’exil du Président de l’ANAD qui a peur d’affronter son passé, les menaces de manifestation du FNDC, la dégringolade de leur popularité etc.
L’arrestation musclée et humiliante de certains membres du FNDC et leur emprisonnement, a été perçue comme inadmissible, c’est croire qu’ils sont au-dessus de la loi. La chaudière du Golfe persique guinéen est entrée en ébullition avec son corollaire de violences, de destruction d’édifices et biens privés. L’angoisse de cette reprise de la rue, a poussé le CNRD à faire machine arrière en procédant à un jugement expéditif pour désinculper ces activistes du FNDC de tout soupçon. Ils seront mis en liberté pour délit non constitué. Le couronnement de tout cela a été ce coup de théâtre, alors que le limogeage du procureur était attendu, on le nomme Ministre de la justice Garde des sceaux. Quel épilogue heureux pour ce tonitruant procureur Charles Wright !
Nous y reviendrons
JOURNALISTE INDÉPENDANT ET ACTIVISTE CONSULTANT EN COMMUNICATION.
Print Friendly, PDF & Email