Libre Opinion : « Les dérives de la Junte ou le manifeste d’une vindicte » par Mam Campbell

0
93

L’arrivée de cette junte au pouvoir a enthousiasmé de nombreux guinéens qui croyaient à la fin de leur calvaire imaginaire.Hélas, en vérité, c’était plutôt un mépris pour le régime en place que la vie dans un quotidien difficile.
Les nouvelles autorités ont abusé de la crédulité des populations guinéennes à travers des mesures populistes susceptibles de les charmer et de les convaincre : libération de certains détenus politiques, la suppression des PA, les visites sur les tombes des anciens Présidents, au cimetière de Bambeto etc. Ce qui a le plus retenu l’attention du peuple c’est cette déclaration stipulant que, désormais la justice sera la boussole en Guinée… Bordel de merdre….
Malheureusement aujourd’hui, on constate une totale inadéquation entre le dire et le faire. Ou la boussole est détraquée, ou les putschistes veulent se métamorphoser en une force vindicative. 39 Mois au pouvoir, c’est insupportable et inadmissible. Tous les guinéens sont surpris par la manière dont la junte est en train de gérer les affaires du pays. Tout se passe dans le noir, dans l’obscure inédite. Une administration totalement agenouillée par la mise à la retraite incontrôlée des travailleurs, on voit en cela leur acharnement contre les anciens. Or l’administration est une continuité, elle a besoin d’étape transitoire au cours de laquelle la relève doit être préparée. Ce qui fait que l’on dénote de nos jours une incompétence caractérisée même au niveau de l’équipe gouvernementale. Je mets n’importe qui au défis…..
La lutte contre le détournement des deniers publics doit se faire avec méthode et pédagogie mais, cette junte semble se livrer à un règlement de compte à une véritable chasse aux sorcières. Des anciens dignitaires obligés de payer une caution lourde pour être libre avant leurs procès…. C’est impensable…. Cet acharnement programmé est l’expression parfaite de leur manque d’analyse et de leur sens de responsabilité limité. Avant eux d’autres s’étaient lancés sur cette même voie mais, ils en ont défini les paramètres et les contours pour ne pas tomber dans ce qui est en train de se faire aujourd’hui.
Si les populations ont approuvé la récupération de biens de l’Etat et la lutte contre les détournements, c’est tout simplement pour savoir qui a fait quoi mais, ce n’est pas d’emprisonner, humilier les personnes qui ont incarné une parcelle de la dignité nationale. Le peuple de Guinée n’est pas un peuple vindicatif, malgré sa souffrance il a la force de pardonner. Mais cette junte doit avoir une autre ambition celle de se perpétuer au pouvoir, c’est la raison pour laquelle elle traite avec mépris la classe politique et s’acharne contre les leaders charismatiques de certaines formations politiques notamment le RPG arc en ciel…. 39 mois au pouvoir, bordel de merdre….
Le CNRD a lancé les assises nationales que les médias d’Etat tentent de présenter comme une réussite, ce qui est faux car, les 95% des guinéens n’y participent pas. Quand une assise ne comporte pas le RPG arc en ciel, l’UFDG et l’UFR, tout résultat auquel elle aboutira est escamotée. Le cadre de concertation également se trouve dans cette même logique d’échec. Si l’on prend la réalité des faits, les militants du RPG ont subi 26 ans d’exaction du régime Conté, il fallait les prendre en compte au lieu de les persécuter au nom d’un semblant de lutte contre les crimes financiers. L’UFDG qui a vu ses militants muselés au cours des dix dernières années méritent également considération et non mépris.
Quand on veut réellement rassembler, il faut éviter la #terreur, la #stigmatisation et les #préjugés. Il ne sera pas facile de lutter contre la corruption et le détournement des deniers publics dans ce pays, pour la simple raison qu’aucune mesure n’a été jusque-là envisagée pour l’endiguer. Ce n’est pas dans l’acharnement que l’on peut trouver la solution, il suffit simplement de situer les responsabilités et de mettre les coupables en demeure de rembourser. Aucun fonctionnaire guinéen ne peut se targuer de vivre uniquement de son salaire, c’est ce que le Pr. Alpha Condé désignait de système ‘’D’’ dans les années 90. Alors mêmes ceux qui sont dans cette junte, ils ont les mains sales, consciencieusement ils doivent se reprocher de certaines malversations qu’ils ont commises.
Le CNRD n’est plus ce qu’il était le 5 septembre 2021, il est devenu maintenant un objet de terreur qui ne fait pas de la justice son boussole pour l’orienter sur le droit chemin. Les populations guinéennes sont désespérées et ne portent plus confiance en cette junte qui n’a fait qu’exacerber leur misère et leur pauvreté. Tous préfèrent aujourd’hui le retour d’Alpha Condé que de se laisser à la merci d’un CNRD à la nomenclature inconnue. Les guinéens ne savent absolument pas qui est CNRD mais cependant ils savent que ce coup d’Etat est l’œuvre des Forces spéciales de Mamadi Doumbouya et non de l’Armée guinéenne qui a toujours défendu le peuple.
En tout cas rien n’est rassurant avec cette junte au pouvoir qui semble vouloir s’accrocher bec et ongle au pouvoir. Une sagesse mandingue dit : « Celui qui n’a pas l’habitude de voir les étoiles, s’il voit la lune, il devient fou ».
Que Dieu sauve la Guinée et les Guinéens.
MAM CAMPBELL
JOURNALISTE INDÉPENDANT ET ACTIVISTE

Print Friendly, PDF & Email