Ligue des champions CAF : le Horoya AC joue sa survie contre le Raja de Casablanca

0
161

C’est maintenant où jamais pour le Horoya de Conakry qui affronte ce vendredi soir le club marocain, Raja de Casablanca au compte de la 3ème journée de la phase de poules de la ligue des Champions CAF.

Après avoir concédé deux défaites consécutives respectivement contre ES Sétif et Amazulu, le champion de Guinée n’a plus droit à l’erreur. Avec zéro point au compteur, l’équipe de Matam doit enfin se réveiller pour se relancer dans cette prestigieuse compétition. Mais face à elle, il y a l’ogre marocain et leader du groupe qu’il faut se défaire devant son public à Casablanca. Le Horoya AC, doit impérativement gagner cette rencontre décisive à défaut éviter le pire (la défaite). Pour cela, l’équipe devrait compter sur son expérience acquise ces dernières années sur la scène internationale et sur le talent de ses joueurs notamment le prodige guinéen, Morlaye Sylla, ainsi que sur les autres cadres dont Ocancey Mandela. Il faut surtout que le champion de Guinée aborde cette manche aller avec beaucoup de détermination et de réalisme dans la surface de réparation de l’équipe adverse en concrétisant les occasions de buts. En plus du secteur offensif, le Horoya doit bien gérer le secteur défensif en évitant les erreurs individuelles et de placement sur les coups de pieds arrêtés. Car, à ce niveau le club guinéen se fait souvent surprendre par ses adversaires.

Bien que le défi s’annonce très difficile étant donné que le Horoya a souvent perdu contre les clubs du royaume chérifien au Maroc, mais tout reste possible dans le football. Le Horoya de Conakry a les joueurs pour réaliser cet exploit face au vainqueur de la coupe de la CAF.

En tout cas pour beaucoup d’observateurs, la survie du club et de l’entraineur en dépend. Puisqu’en cas de nouvelle défaite qui serait synonyme d’une deuxième élimination de suite du Horoya au premier tour de la ligue des champions, le coach sénégalais, Lamine N’diaye pourrait se faire limoger.

En attendant cela, on souhaite bonne chance au seul représentant guinéen en compétition africaine qui joue certainement sa dernière carte ce vendredi à 19h GMT.

Ibrahima Bah

Print Friendly, PDF & Email