Malick Kébé se prononce sur l’amendement des statuts du Fonds de Développement des Arts et de la Culture

0
159

Suite à l’amendement des statuts du Fonds de Développement des Arts et de la Culture (FODAC) par décret du président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya, le directeur général de ladite structure Malick Keita a organisé une conférence de presse ce vendredi 24 juin 2022 à Conakry pour parler de cette actualité.A l’occasion de cette rencontre avec les hommes de médias, le directeur général a mis un accent particulier sur la loi portant sur l’application des droits d’auteur en Guinée avant d’évoquer le plan d’action du FODAC.

Après avoir salué la décision du président du Mamadi Doumbouya et le travail abattu par le ministre en charge de la Culture, Alpha Soumah, le directeur général du FODAC est largement revenu sur les contours de ce décret.

« Le document le plus important c’est cette loi sur le droit d’auteur qui a été signée. Cette loi va combler assez de vide. Ça va permettre à certains artistes de vivre de leur sueur. Parce que des prélèvements vont se faire directement au niveau de la douane. Surtout de ce qui est copie privée… Nous avons beaucoup de produits qui rentrent dans notre pays qui sont susceptibles de copier soit l’image ou le son… Mais malheureusement qui ne sont pas taxés. D’où la mise en place de cette loi. Et surtout, le décret d’application afin que toutes les autorités compétentes… que chacune prenne les dispositions afin que le prélèvement de ces fonds-là se passe dans les meilleures conditions. Ces fonds seront reversés au niveau du bureau guinéen des droits d’auteur qui à son tour reversera une partie au fonds de développement des arts et de la culture pour permettre au développement du secteur de la culture qui a tant besoin de moyens pour pouvoir sortir de l’ornière ».

Poursuivant son intervention il renchérit en disant : « Il y a eu beaucoup d’amendement qui ont été apportés afin que nos statuts soient maintenant au point. Et que nous puissions travailler dans les meilleures conditions. C’est le lieu d’interpeller les autorités de nous doter d’un fonds. Depuis belle lurette, ce fonds à des difficultés, d’avoir aujourd’hui des moyens. C’est vrai que la copie privée viendra mais c’est important que le président…, Colonel Mamadi doit bien vouloir accepter d’accompagner ce fonds qui va soulager plus d’une personne dans le secteur de la culture. Ce décret est signé nous sommes prêts à mettre en application tout ce qui rentre dans ce cadre-là ».

Plus loin M. Kébé annonce que le FODAC est en train de travailler pour la validation du document cadre et sur du plan stratégique 2022-2026 qui regorge plusieurs projets importants pour la culture guinéenne.

 Ibrahima Bah

 

Print Friendly, PDF & Email