Manifestation anti 3ème mandat : Le fédéral du PEDN brièvement interpellé, celui de l’UFDG en fuite

0
127

Le 3 mai 2019, il y a un affrontement entre des membres du front national pour la défense de la constitution (FNDC) et les militants du RPG à Kouroussa et Kankan. Pour le moment, aucun bilan de ces affrontements n’a  été communiqué par les autorités administratives. Mais selon nos sources, le Fédéral du PEDN serait détenu au commissariat central et celui de l’UFDG aurait échappé de justesse à un lynchage.

Les militants du parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel, ne veulent voir aucune manifestation anti troisième mandat dans la région de Kankan. Après avoir bastonné et embarqué manu militari certains membres du FNDC à Kankan le mardi 30 avril 2019, c’est ceux de Kouroussa sortis ce 3 mai pour manifester contre la modification de la constitution  qui ont subi le même sort. Ils ont été bastonnés, alors qu’ils avaient une autorisation de manifester, selon Mamady Babilla Keïta, membre exécutif de l’UFR en séjour dans la localité : « La maison du fédéral de l’UFR est encerclée. Il est confiné à l’intérieur, pourtant on a eu l’autorisation de la mairie pour manifester, mais très malheureusement les gens sont sortis. Ils ont attaqué nos membres. Heureusement, le fédéral de l’UFDG n’a pas été tué, mais sa voiture a été caillasée et il a fui. Le fédéral du PEDN est détenu au commissariat de la police ».

Joint au téléphone Ibrahima Keita, le fédéral de l’UFDG a raconté sa mésaventure : « On avait dit qu’on allait sortir aujourd’hui, pour dire non au 3ème mandat, non au référendum,  non à la nouvelle constitution. Ils sont sortis tôt, j’ai été agressé, mon véhicule a été caillassée. J’ai fui, je suis en brousse comme ça caché. Donc je n’ai pas toutes les informations ».

Interrogé, le Préfet de Kouroussa a dit qu’il n’y a eu aucune manifestation à Kouroussa ce vendredi 3 mai : « Manifestation par rapport à quoi ? C’est ma toute première nouvelle, il n’y a aucun problème chez nous ici. Rien, il n’y a pas de manifestation ni de cris, tout va bien ici ».

Pourtant, les images sur les réseaux montrent effectivement qu’il a eu un affrontement entre les RPGistes et le FNDC, et aux dernières nouvelles le fédéral du PEDN aurait été libéré selon les sources d’informations basées à Kouroussa.

Mamadi Kaba depuis la savane guinéenne pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email