Manifestation du FNDC : Colonel Balla Samoura « les forces de l’ordre tiennent les lieux et la situation est effectivement sous contrôle »

0
107

La manifestation pacifique du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) de ce jeudi 28 juillet 2022, n’a pas été prise à la légère par la junte militaire au pouvoir. Les forces de l’ordre se sont positionnées sur le rond-point de la Tannerie qui est le point de ralliement des manifestants.

Peu avant 11 heures, la situation semblait être normale au rond-point de la Tannerie dans la commune de Matoto. Le haut commandant de la gendarmerie nationale Colonel Bala Samoura et ses hommes et celui de la police nationale le Colonel Ibrahima Sory Diabaté étaient présents sur le terrain.

C’est après 11 heures, que des jeunes portant des effigies du FNDC en couleurs rouges commencent à apparaître. Du coup les forces de l’ordre massivement déployées sur place commencent à appliquer les instructions. C’est le début des altercations entre ces jeunes et les forces de l’ordre.

Après la maîtrise de la situation, Colonel Bala Samoura s’est prêtée aux questions des journalistes qui étaient sur place. Il indique que les organisateurs auront à faire avec la justice pour avoir désobéi les autorités de l’État.

« Depuis le matin toutes les voies circulaient normalement. On vient de constater que les organisateurs de cette marche interdite n’ont pas respecté les injonctions du parquet général. Ils sont en train effectivement d’aller à l’encontre des mises en gardes du parquet général. Pour l’instant, les forces de l’ordre tiennent les lieux et la situation est effectivement sous contrôle. Sur la route le prince, le constat vous voyez vous-même, l’interdiction de manifester n’a pas été respectée par les organisateurs. Il y a eu sommation. Ils n’ont pas écouté. Ils n’ont pas respecté, ils sont passés à l’action. Donc ce qui va se passer, ça se passera forcément entre eux et la justice. » a fait savoir le Haut Commandant de la gendarmerie nationale Colonel Balla Samoura.

Massivement déployée sur place, la police nationale conduite par le Colonel Ibrahima Sory Diabaté a utilisé les moyens du bord pour étouffer la marche.

Le responsable adjoint de la Communication du ministère de la sécurité et de la protection civile Commandant Mory Kaba, indique qu’aucun manifestant interpellé ne sera toléré. « Il n’a pas été donné l’ordre d’arrêter qui que ce soit. Mais tous ceux qui vont manifester, tous ceux qui vont jeter des pierres sur la route seront interpellés. Parce que cela trouble l’ordre public. Donc ce n’est pas une question de T-Shirt rouge ou blanc, c’est une question de manifestants. » a-il précisé

Pour le moment, aucun incident majeur n’a été signalé de ce côté. Mais il ya eu plusieurs personnes qui ont été interpellées par la police.

Ibrahima Foulamory Bah depuis Tannerie pour le Courrier de Conakry

Print Friendly, PDF & Email