Mauvaises pratiques : La Jeunesse à l’école de la citoyenneté

0
1152

Les membres de l’organisation du Mérite International de la Jeunesse Guinée ont organisé une table ronde le vendredi 27 avril 2018. Cette rencontre a eu lieu à la Maison des Jeunes de la Commune de Ratoma et a regroupé des autorités communales, des acteurs de la société civile, des élèves et parents d’élèves. Le thème était « La Jeunesse Scolaire au service de la Communauté ».

Le Directeur pays de cette organisation, Hamed Sékou Traoré explique les raisons du choix du thème : « cette table ronde s’inscrit dans nos activités de la semaine nationale de l’altruisme. Une semaine au cours de laquelle les jeunes gens doivent être à la disposition de leurs communautés. Nous avons noté comme élément fort, la rencontre entre la jeunesse scolaire, la société civile et les forces de l’ordre pour discuter de ce qui se passe comme réalité dans nos communautés afin de parler non seulement de la paix, de la justice mais aussi de la quiétude sociale. Parce qu’aujourd’hui la jeunesse n’est pas auprès de sa communauté ; il faudrait que cette pratique change. De l’autre côté, les jeunes se sentent brutalisés par les forces de l’ordre ».

Le principal conférencier fut Colonel Mamadou Alpha Barry, chargé de communication au Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale. Il a eu développé plusieurs thématiques notamment, la criminalité, la prostitution, l’immigration clandestine, la prolifération des armes légères, le terrorisme. « Ces échanges nous ont permis de se rapprocher les uns aux autres. Il faut que les jeunes de Ratoma sachent que si nous sommes là c’est pour eux ; notre mission c’est de les protéger et de protéger leurs biens. Dans mon exposé j’ai beaucoup parlé de la criminalité au temps de la deuxième République où il y’a eu la guerre en Sierra Leone et au Libéria, cela a causé l’exode des anglophones vers un pays francophone et ça changé le comportement de notre jeunesse en mode vestimentaire et de beaucoup de choses négatives. Aussi, nous avons parlé de la prostitution, un fléau qui a pris de l’ampleur aujourd’hui dans notre société… », A-t-il indiqué.        

C’est le Maire de la commune de Ratoma Souleymane Taran Diallo qui a présidé la rencontre, il dit être heureux de participer à une telle rencontre : « je suis toujours très à l’aise d’être avec  les jeunes ; j’ai toujours travaillé avec les jeunes. C’est vrai qu’on parle d’altruisme, qu’on parle de paix ce sont des sujets d’actualité qui nous interpelle tous surtout dans la commune de Ratoma. Il ne s’agira pas que de parler il faudrait des actes concrets. On accuse souvent la jeunesse de Ratoma d’être violente, cela ce n’est pas exactement ça ; la violence elle est partagée, c’est pour cette que c’est tout le monde qui doit en parler et apporter sa solution à ce problème de la violence », a-t-il suggéré.   

Les échanges ont duré deux heures, au sortir les participants disent être outillés et ont promis de partager les nouvelles connaissances à leurs amis, parmi eux Ibrahima Condé enseignant rassure : « Au cours de cette table-ronde, j’ai acquis de nouvelles connaissances. J’ai compris que dans une nation, l’Etat doit jouer son rôle, la population aussi est obligée de respecter les lois de la République. J’ai aussi compris la place du citoyen et de l’armée dans un pays. Le conférencier a touché du doigt la réalité des maux dont souffre notre pays. Je suis venu au non de notre ONG, à mon retour je vais partager ces sages messages aux membres ».   

Certaines activités, notamment l’assainissement des écoles, hôpitaux et mairies sont prévues. Aussi, la remise d’un don de matériels scolaires à la cité de solidarité sis à Jean Paul II.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email