Mines : Un responsable de la Société Minière de Dinguiraye (SMD) reconnait les faiblesses de cette société

0
443

La sixième édition du Forum Mines Guinée a été organisé par le Ministère des Mines et de la Géologie à Conakry sous le thème : « Synergie Mines et Infrastructures, un enjeu pour un développement ». C’est le Président de la République, Pr Alpha Condé qui a présidé la cérémonie en présence des membres du gouvernement, des représentants diplomatiques, d’investisseurs étrangers ainsi que des cadres du secteur minier. Pendant trois jours, les questions liées au secteur minier ont été débattus par des professionnels.

Parmi les sociétés minières du pays existe une qui s’appelle Société Minière de Dinguiraye (SMD), qui est ancienne depuis plus de 25 ans et qui a bénéficié d’une nouvelle convention avec l’Etat guinéen pour 15 autres années. Ce qui va totaliser 40 ans d’activité. Mais l’impact de cette société est plus négatif que positif envers les communautés qui sont confrontée à la poussière et à la boue selon les saisons d’une part et d’autre, les travailleurs sont toujours en grève et réclament toujours l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

Leur dernière grève, ils ont demandé le départ de leur Directeur Général, de sa femme ainsi que le Directeur de la Santé. Une réclamation qui a porté fruit.

Interpellé à l’occasion du symposium des Mines, le Directeur du bureau juridique et du bureau Conakry de la Société Minière de Dinguiraye (SMD), Maitre Ibrahima Camara a dit que : « La participation à ce symposium nous enrichit davantage puisque le sujet sur le développement communautaire et celui du contenu local sont des sujets extrêmement importants qui sont abordés par les participants et quasiment à plusieurs sessions. Nous apprenons à travers les notions qui sont données, les méthodes, les expériences et les projets réalisés ci et là par les sociétés minières.

Nous apprenons aussi nos faiblesses puisque nous recevons les critiques des communautés et des panélistes sur l’insuffisance des projets que nous développons », a-t-il reconnu.

Contrairement à la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG), qui donne gratuitement le courant et l’eau aux zones qu’elle impacte, la Société Minière de Dinguiraye quant à elle ne s’occupe de l’exploitation d’Or à grande échelle sans se préoccuper des populations. Chose que déplorent les habitants.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

 

Print Friendly, PDF & Email