N’Zérékoré : un homme de 40 se donne la mort à l’aide d’un fusil local

0
173
N'Zérékoré : un homme de 40 se donne la mort à l'aide d'un fusil local

Un homme âgé d’une quarantaine d’années s’est suscité ce lundi 25 février 2019 dans la commune urbaine de N’Zérékoré. Il s’est tiré dessus à l’aide d’un pistolet de fabrication locale, a constaté sur place lecourrierdeconakry.com.

Les cauchemars se répètent dans la ville de N’Zérékoré depuis le début de l’année 2019. A commencer de janvier jusqu’à maintenant, il ne se passe pas deux semaines sans qu’un cas d’assassinat ou de suicide ne soit enregistré.

Ce lundi, c’est un homme de 40 ans qui a ajouté son nom à cette liste des personnes disparues dans des circonstances regrettables. Son nom c’est Alimou Bah, marié d’une femme et père de 4 enfants. Il s’est ôté la vie à l’aide d’un pistolet traditionnel au quartier Gonia 1.

Informé, le chef du quartier s’est rendu immédiatement sur le lieu pour constater le fait avant d’informer les autorités.

« Quand on m’a informé qu’un homme vient de se tuer ici, je me suis précipité pour venir voir. Mais la circonstance dans laquelle je l’ai trouvé ne m’a pas plu. J’ai immédiatement informé la mairie et les services de sécurité. Après le constat ils m’ont dit qu’il s’est tiré dessus par un pistolet de fabrication locale », a expliqué Cécé Laurent Loua, chef du quartier de Gonia1.

Sur les raison de ce suicide, le chef du quartier dit ne rien savoir. Cependant, il dit avoir appris que le défunt souffrait d’une dépression mentale. Une information qui a été soutenue par plusieurs proches de ce dernier qui étaient sur le lieu.

« Il était mentalement malade, tout le monde le sait, Même ses voisins du marché là où il vendait des téléphones. Ce matin, il est allé sortir ses marchandises et les confier à ses amis avant de revenir à la maison pour se tuer. Il s’est enfermé dans la chambre avant de se tirer dessus », nous a confié un de ses proches.

Après le constat, son corps a été remis à sa famille pour l’enterrement.

Il faut rappeler que c’est le deuxième cas de suicide enregistré dans la commune urbaine de depuis le début de cette année. Le troisième était une tentative. C’est un jeune qui s’était poignardé dans l’intention de se donner la mort, mais il a été sauvé par les médecins.

Mamady 2 Camara, correspondant à N’Zérékoré

Print Friendly, PDF & Email