Polémique : Indignations à Conakry après des propos d’Alpha Condé incitant à la violence

0
179
Polémique : Indignations à Conakry après des propos d’Alpha Condé incitant à la violence

Le dimanche 24 mars, le président Alpha Condé était ay siège du RPG Arc-en-ciel à Gbessia. Les propos qu’il a tenus-là ont choqué plus d’un, la classe politique notamment et les activistes de la société.

Dans son discours devant ses partisans, le président Alpha Condé à ses militants de se tenir prêts à l’affrontement : « Avant-hier on m’a dit que ça ne va pas à Sonfonia, qu’il y a des complots. On me demande de ne pas y aller. Moi je m’en fous. J’ai été président de la FEANF. Je connais c’est quoi la contestation. Soyez prêts. Si les gens sont prêts pour le débat politique, soyez prêts, si c’est pour l’affrontement, soyez aussi prêts. Voilà. Car quand tu danses avec un aveugle, il faut de temps en temps lui monter dessus pour qu’il sache qu’il n’est pas seul. Le Gouvernement aussi va assurer l’ordre. Nous n’accepterons plus que les gens cassent. Nous assurerons l’ordre. »

Choqués, les activistes de la société civile guinéenne et les leaders de l’opposition montent au créneau et condamnent des propos graves du chef de l’Etat.

« Vous avez suivi M. Alpha Condé au siège de son parti. L’UFDG, en tant que parti d’opposition, nous avons considéré que ces propos sont tellement graves que ce matin nous avons convoqué une réunion extraordinaire. Nous avons passé le discours M. Alpha Condé, nous avons regardé ce qu’il a dit dans ce discours. Nous considérons qu’à partir de cet instant, M. Alpha Condé ne mérite pas d’être un président de la République. Quand un président de la République parle d’affrontement, encourage l’affrontement entre ses militants et les autres, nous disons que c’est très grave et vous avez vu la déclaration des forces sociales qui demandent, est-ce que le président est dans un état normal ? Nous pensons qu’il faut qu’absolument que le bulletin de santé de M. Alpha Condé soit publié pour qu’on se rende compte si on est gouvernés par quelqu’un qui est normal ou pas ? Parce qu’on ne peut pas être président de la République et se comporter comme ça », a déclaré le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), le Dr Fodé Oussou Fofana, en marge d’une rencontre tenue au QG de son parti, lundi 25 mars 2019.

Quant au président du Bloc Libéral (BL), le Dr Lansana Faya Millimouno, il dit avoir vu un homme nerveux, désespéré, et des propos contradictoires : « Nous avons suivi le Président Alpha Condé. Nous avons d’abord fait un premier constat. Le constat, c’est que c’est un homme nerveux qu’on a vu. C’est un homme désespéré qu’on a vu. Il appelle à un débat et il appelle en même temps à un affrontement. Ce qui est contradictoire. Nous, nous sommes prêts pour un débat avec le Président Alpha Condé sur n’importe quel sujet y compris son bilan, bien entendu. Mais nous ne sommes pas prêts à un affrontement dans notre pays. Puisque nous ne voulons pas de guerre dans notre pays. Et ça doit être pris très au sérieux. Le président Alpha Condé nous a habitués à des déclarations parfois injurieuses à l’égard des gens, soit de telle région, des opposants, etc. Mais appeler à un affrontement, c’est la première fois que nous entendons cela

Thérèse DIALLO pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email