Publicité : le nouveau directeur de l’OGP durcit le Ton face à l’anarchie

0
97

Six jours après sa nomination, le nouveau directeur de l’Office Guinéen de Publicité, Mandian Sidibé est déjà sur le terrain ce 21 décembre 2021 pour faire le point de l’espace publicitaire de Conakry.
Mandian Sidibé, qui effectue cette mission de terrain sur instruction du Président de la transition, a fait une visite sur l’autoroute Fidel Castro ce mardi 21 décembre 2021. L’objectif est de faire le constat sur tout ce qui peut entrer dans le cadre de la publicité, le long des routes de Conakry.
Au constat, le directeur général de l’OGP exprime un ras-le-bol quant à la présence anarchique de panneaux publicitaires dans toute la ville de Conakry.
« Nous sommes aujourd’hui sur le terrain pour exécuter les ordres du président de la République, afin de mettre fin à l’implantation anarchique des panneaux à travers la capitale. L’autre objectif est rendu la ville belle en prélude des fêtes de fin d’année. » Confie Mandian Sidibé.
La publicité est censée rendre la ville belle, mais chez nous elle rend plutôt la ville sale selon Ousmane Camara, responsable de communication de l’OGP.
Selon le constait fait par cette mission de terrain, la ville de Conakry est surchargée de de panneau mal positionné ou encore de banderole à même le sol ; ce qui cause d’ailleurs des problèmes aux conducteurs, mais aussi aux piétons.
Après cette première étape, le directeur général de l’OGP,Mandia Sidibé annonce une concertation avec les annonceur pour une sensibilisation et des mesures fortes pour assainir l’espace publicitaires.
« Nous allons leur proposer la délocalisation et les panneaux seront implantés sur des surfaces appropriées. Nous n’allons pas résilier les contrats avec eux, car ce n’est pas une chasse aux sorcières ». Rassure Mandian Sidibé.
Nommé par décret le 15 décembre dernier, Madian Sidibé affiche déjà une volonté de réformer le secteur de la publicité en Guinée.
Les défis sont nombreux ! le nouveau directeur de l’OGP ouvre des chantiers importants que sont : la digitalisation, la réglementation des régies de publicités et l’assainissement du secteur à travers la mise en place d’une commission d’attribution des visas publicitaires. Wait and see !

Mame Tabara Bah

Print Friendly, PDF & Email