Résistance active du FNDC : Montée en flèche de la violence à Labé

0
126

La situation devient de plus en plus électrique dans la cité de Karamoko Alpha mo Labé où jeunes manifestants et forces de l’ordre s’affrontent depuis la matinée de ce samedi 21 mars 2020 dans les différents axes routiers de la commune urbaine, a constaté sur place la rédaction régionale de votre quotidien électronique lecourrierdeconakry.com.

Aux environs de 11 heures – 12 heures, des personnes jusque-là non identifiés ont mis le feu au palais de la Kolima qui était jusque-là considéré comme le deuxième centre de vote de la commune urbaine par la commission électorale préfectorale indépendante. De là, agents des forces de l’ordre et jeunes protestataires ont continué les affrontements de la plus belle manière.

Quelques minutes après, c’est une dizaine d’ateliers de menuiserie qui ont été incendiés avec tous leurs contenus. Les victimes indexent directement les hommes en tenue. « Je vous remercie vous la presse, je remercie la population de Labé dans son ensemble. L’année dernière c’est l’atelier de nos voisins qui a été incendié. Une personne y avait perdu la vie. Ce sont des biens qui sont partis là en fumée. En clair il y avait beaucoup de machines et beaucoup de biens ici. C’est entre autres des portes, des madriers. Les machines étaient au moins au nombre de 10. On m’a rapporté que c’est les militaires qui sont venus mettre le feu dans les ateliers. Au fait c’est les militaires qui ont mis le feu avant de bloquer tout accès. S’ils n’avaient pas bloqué l’accès, les gens allaient éteindre le feu. Donc, tout est parti en feu car les agents n’ont pas permis à la population de venir maitriser les flammes », fustige Mamadou Siradio Sow l’une des victimes.

Les violences continuent toujours dans la quasi-totalité des quartiers de la commune urbaine de Labé.

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email