S’achemine-t-on vers le report de l’élection d’un nouveau Bureau de l’Union nationale des orpailleurs ?

0
383

Lors d’un point de Presse tenu le mardi 2 juillet 2019 à la Maison de la Presse sise à Kipé, le président sortant de l’Union Nationale des Orpailleurs de Guinée (UNOG), Elhadj Bakary Sacko avait annoncé la suspension de l’organisation de toute élection d’un nouveau bureau exécutif des orpailleurs jusqu’à nouvel ordre. Une décision qui selon lui, émane du gouvernement. Pour respecter la décision du gouvernement de sursoir à l’organisation d’élection au sein de cette corporation, une invite a été lancée à ceux-là qui souhaitent organiser une élection d’un Bureau exécutif national à partir de la préfecture de Siguiri (Haute Guinée) le samedi 6 juillet 2019.
Deux jours après cette invite, notre rédaction a joint l’un des candidats au poste de président en l’occurrence Tidiane Koita, ce dernier dit avoir s’acquitter de sa caution qui s’élève à 50 millions de francs guinéens : « A date, la commission d’organisation a enregistré 5 candidatures parmi lesquelles, trois postulants se sont acquittés de la caution qui s’élève à 50 millions de francs guinéens à savoir moi, Mohamed Lamine Diabaté et Daouda Finna Camara ; les deux autres candidats qui sont Elhadj Bakary Sacko le sortant et Elhadj Baila Ly n’ont pu verser que 15 millions de francs guinéens chacun. Donc, ils ont été disqualifiés par la commission », a-t-il tranché.
A la question de savoir si l’organisation d’élection devant élire un nouveau bureau exécutif des orpailleurs à Siguiri reste toujours à l’ordre du jour, Tidiane Koita répond : « je suis en route pour Siguiri pour assister à l’élection. Ma candidature a été validée par la commission d’organisation et je dois être accueilli le vendredi prochain à Siguiri après la prière de 14 heures. Pour le report ou l’annulation des élections, ça, c’est la commission qui pourra vous le dire, parce que même le jour de l’élection, la commission peut décider de le faire ou pas. Mais pour le moment, elle n’a pas encore annulé. En tout cas, les membres de la commission d’organisation nous ont invité à Siguiri et c’est cette invitation que je viens répondre en tant que candidat », a-t-il ajouté.
Il a conclu en lançant un appel pressant à la commission d’organisation des élections : « je demande à la commission d’éviter tout dérapage dans le processus d’organisation des élections et de se référer aux lois et règlement du statut de l’union, mais aussi des lois de la République », a-t-il souhaité.

Economie : Suspension de toute élection des orpailleurs jusqu’à nouvel ordre (Union nationale)


La question qui taraude les esprits est de savoir qui du président sortant Elhadj Bakary Sacko et le candidat Tidiane Koita aura le dernier mot ? Attendons de voir.
Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com
+224 622 62 45 45
mbooumar@gmail.com

Print Friendly, PDF & Email