Société : Souleymane Taran Diallo inhumé ce vendredi à Ratoma

0
94

Monsieur Souleymane Taran Diallo, maire de la Commune de Ratoma a été inhumé le vendredi 28 juin 2019, au cimetière d’Hamdalaye, Commune de Ratoma. Il est décédé le lundi 24 juin dernier dans une clinique à Dixinn suite à une crise cardiaque. Mais avant qu’il ne regagne sa dernière demeure, il a bénéficié d’un symposium organisé au Palais des Sports du Stade du 28 Septembre, une cérémonie qui a connu la présence du Président de la République, Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, des ministres de la République, du Président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo, de ses amis, collaborateurs, connaissances ainsi que de plusieurs personnalités et connaissances du défunt tous attristé par ce décès.

Issu du parti de l’opposition UFDG, le président dudit parti, Cellou Dalein Diallo avec  un visage triste a saisi l’occasion pour magnifier le sens du partage qui a caractérisé Souleymane Taran : « Taran a été un homme d’une incroyable générosité, au service de toute la communauté. La dernière conversation que nous avons eue se rapportait à l’installation des commissions à la Mairie de Ratoma. Il m’a dit monsieur le président, je vais attribuer deux commissions au RPG. Et pour me convaincre, il dit monsieur le président, nous devons le faire, parce que nous devons leur prouver que nous sommes capables de partager. Nous devons leur dire que lorsque tu seras président de ce pays, tu tiendras la balance égale entre les Guinéens et que dans le partage, nul ne sera lésé. C’est la dernière phrase que Taran a prononcée. C’est cela Taran, la générosité, le partage. Parce qu’il sait que le manque de partage est source de conflits », a rappelé Cellou en larmes.

Cette reconnaissance de la générosité et de la disponibilité du défunt n’est pas que celles reconnues par les membres de sa famille biologique et politique, ceux du parti au pouvoir aussi reconnaissent à cet homme d’une personne exemplaire. Selon le Ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, le Général Boureima Condé : « J’ai eu la chance de partager le lycée 2 Août avec Taran dans la même classe. Aussi, Souleymane Taran était un bon maire et disponible. Il n’y a aucune invitation à laquelle il était venu en deuxième position, il est toujours parmi les premiers venus. Pour moi, la mort de Taran est une perte administrative au de-là de celle de sa famille biologique et politique. Je souhaite à ce que l’ensemble des maires des 342 communes de suivre son exemple », a souligné le Ministre de l’Administration.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

+224 622 62 45 45

mbooumar@gmail.com

Print Friendly, PDF & Email