Sport : Démarrage du championnat national de Tennis édition 2021

0
140

Après une sabbatique à cause de la pandémie covid-19, le championnat national de Tennis revient avec de nouvelles ambition. C’est en présence du ministre en charge des Sports, Lansana Béa Diallo, du Directeur national des Sports, des responsables du comité olympiques et les dirigeants de la fédération guinéenne de Tennis que l’édition 2021 a été officiellement lancée ce samedi 4 novembre 2021 au Sporting de Taouyah dans la commune de Ratoma.

Ce championnat qui regroupe les 12 clubs affiliés à la fédération guinéenne de Tennis (FGT) se dispute du 4 au 12 décembre au sporting de Taouyah. Il s’agit entre autre des équipes venues de Kamsar, Boké, Fria, Labé, Siguiri, Sangarédi. La compétition est élargie aux différentes catégories : benjamine, minimes, cadette, junior et sénior.

Dans son intervention de circonstance, le tout nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports a salué l’initiative de la fédération guinéenne de Tennis qui a réussi à payer ses cotisations sans l’aide du gouvernement.  Sur ce, il félicite les dirigeants et se dit prêt à accompagner cette fédération qui ne ménage aucun effort pour développer cette discipline.

« Malgré vos difficultés vous avez pu organiser votre championnat et surtout payer vos cotisations je pense que sans l’aide du département. Bravo ! Je serais votre homme. Je vous accompagnerai certainement de très près pour pourvoir réussir votre challenge c’est-a-dire amener des jeunes dans les compétitions nationales et internationales et aller aux jeux olympiques », a promis l’ancien boxeur qui a révélé que le tennis  était son premier sport.

Quand au Secrétaire général de la FGT, Mohamed Camara, il a profité de notre micro pour rappeler l’occasion de ce championnat.

« L’objectif de ce championnat c’est de pouvoir préparer les jeunes aux compétitions régionales sous régionales et internationale. Parce qu’il faut faire un classement national des joueurs de toutes les catégories permettant une meilleure représentativité de la Guinée au niveau des compétitions qui seront organisées au niveau national et international ».

A l’instar des dirigeants c’est la même joie qu’on ressent au niveau athlètes qui sont très contents de participer à ce championnat. C’est le cas du champion de Guinée catégorie sénior, Mamadadouba Makaddji qui est également formateur de jeune tennisman.

« C’est une impression de joie de continuer à taper la balle jaune et former des jeunes qui pourront hisser très haut les couleurs de la nation. On fait grand big-up à la fédération guinéenne de tennis pour les efforts fournis après la pandémie covid-19 ».

Par ailleurs, il faut signaler que grâce à la levée de la suspension de la Guinée par la fédération internationale de Tennis suite aux payements de la dette, le pays pourra enfin participer aux compétitions internationales et bénéficier d’autres opportunités.

Ibrahima Bah

Print Friendly, PDF & Email