Suivi des migrants retournés : L’OIM offre du matériel informatique et des motos au gouvernorat

0
113

Ce mercredi 8 avril 2020, une cérémonie de remise d’importants lots d’équipements et de matériels roulants et d’outils informatiques à l’unité technique régionale et au comité de suivi de proximité des migrants basés dans les cinq préfectures de la région s’est tenue au siège du sous-bureau de l’Organisation internationale pour la migration (OIM). Objectif, faciliter le suivi des migrants retournés.

L’organisation internationale pour la migration, soucieuse de l’état dans lesquels se trouvent les migrants, a fait un don de matériels aux autorités administratives de la région de Kankan. Mamadouba Camara, chef du sous-bureau OIM-Kankan fait la statique des matériels donnés par son institution : « Il s’agit de sept motos, six ordinateurs de marque ‘’LENOVO DEPAK’’, six imprimantes pour accompagner ces ordinateurs, six onduleurs, six stabilisateurs, six rétroprojecteurs dont un sera par chaque préfecture et trente cartouches d’encre dont cinq par préfecture. »

Poursuivant son allocution, Mamadouba Camara donne l’objectif principal de ce don de matériels : « Les équipement que nous mettons à votre disposition devront renforcer vos capacités d’actions sur le terrain. Les motos faciliteront les déplacements pour parcourir les distances et les outils informatiques, amélioreront le temps d’exécution et la qualité de livraison. Ce qui vous permettra d’avoir de très bons résultats. »

Le directeur de micro réalisation de la préfecture de Kankan, Amara Kaba, exprime son sentiment de satisfaction par rapport aux matériels qui ont été donnés aux autorités par l’OIM : « Ma joie est grande. Je suis très satisfait par rapport à l’appui que notre partenaire OIM vient d’accorder à la région de Kankan, à l’occurrence des unités informatiques complètes et des motos pour permettre de suivre les différents groupements et les associations que l’OIM a mis en place. »

En fin, il faut signaler que le but de ce don matériel aux unités techniques régionales et au comité de suivi de proximité des migrants basés dans les cinq préfectures de la région est de faciliter le suivi des migrants retournés sous l’autorité du gouverneur de région.

Oumar Condé depuis Kankan pour lecourrierdeconakry.com        

Print Friendly, PDF & Email