Tentative de vol de bébés à l’hôpital de Labé : La direction prend d’importantes mesures

0
108

Tard dans la nuit du dimanche au lundi 15 avril 2019,  trois quidams habillés en blouse se sont introduits dans la maternité de l’hôpital régional de Labé, précisément dans la salle des femmes accouchées, fouillant de lit en lit. Les inconnus ont été interceptés par les femmes qui ont aussitôt lancé des cris de détresse. Malheureusement, les trois gaillards ont vite pris la poudre d’escampette, a appris lecourrierdeconakry.com.

Le Dr Fatoumata Binta Barry, chef du service de la maternité de l’hôpital de Labé, explique : « C’est l’équipe de garde qui m’a saisie pour dire qu’hier ils ont reçu la visite d’inconnus à la maternité. Trois gaillards sont venus vers 2 heures du matin, en train de regarder les enfants qui étaient couchés auprès de leurs mamans. Ainsi, les mamans se sont réveillées en sursaut et se sont mises à crier. Elles n’ont pas pu les identifier, mais qu’ils étaient en blouse, trois gaillards alors que nous à la maternité nous n’avons pas de garçons, rien que des femmes. Donc dès que les femmes ont crié au secours ils se sont enfuis et personne n’a compris par où ils sont passé ».

Ainsi pour éviter le pire, la direction générale de l’hôpital de Labé a pris ses responsabilités pour tenter de mieux sécuriser l’hôpital régional, comme l’a fait savoir Le Dr Fatoumata Binta : «Il est interdit de venir à la maternité au-delà de 21h. Deuxièmement, les motos qui viennent circuler ici, à partir de 21h si on voit une moto inconnue on a donné ordre aux gardiens de dégonfler les pneus. Troisièmement, on a interdit aux équipes de garde de libérer les femmes accouchées au-delà de 20h. Le directeur a rappelé les gardiens qui ont été mis devant leurs responsabilités de veiller aux alentours de l’hôpital toute la nuit. On a demandé de diffuser les numéros de la gendarmerie et de la police dans tous les services».

Bah Djenabou Labé, pourlecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email