Accueil Actualités Culture Dernière minute : Le SLECG d’Aboubacar Soumah suspend sa grève !

Dernière minute : Le SLECG d’Aboubacar Soumah suspend sa grève !

140
PARTAGER

Le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), version Aboubacar Soumah a suspendu son mot d’ordre de grève générale et illimitée sur toute l’étendue du territoire national.  Cette décision a été prise ce vendredi, 25 mai 2018, au cours d’une assemblée générale extraordinaire.

Selon le secrétaire général du SLECG, Aboubacar Soumah, leur organisation syndicale a répondu favorablement à la demande faite par le nouveau Premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana. A cela s’ajoute les appels répétés des parents d’élèves et autres concitoyens qui ont tous demandé au SLECG de donner du temps au nouveau Premier ministre et de conduire à son terme l’année scolaire.

C’est le Ministre Conseiller personnel du Chef de l’Etat, Tibou Kamara qui est venu au siège du SLECG pour transmettre le message du premier ministre : « Le Premier ministre me charge de vous transmettre ses amitiés ainsi que sa disponibilité au dialogue que vous souhaitez autour de vos différentes revendications. Mais en même temps, il me demande de bien vouloir vous prier d’attendre que le nouveau gouvernement soit mis en place et qu’il vous rencontre autour de vos revendications pour éventuellement décider d’aller ou non en grève selon les réponses qui seront réservées à vos différentes demandes», a-t-il annoncé.

Après avoir écouté ce message du premier ministre, le secrétaire et ses collègues du bureau exécutif après consultation ont décidé de sursoir leur grève : «Après les appels lancés par les confessions religieuses notamment l’Imam de la grande mosquée, qui a demandé humblement de bien vouloir surseoir a ce mot d’ordre de grève au nom de la religion, de certains camarades à la  base, qui nous ont également demandé de bien vouloir accepter de faire une bonne analyse de la situation qui prévaut actuellement sur la scène politique guinéenne…  Surtout après la demande du gouvernement à travers le ministre conseiller du Président, Tibou Kamara, qui nous a livré un message dans lequel il nous demande de bien vouloir surseoir au mot d’ordre jusqu’à l’installation du gouvernement… C’est en tenant compte de tous ces appels, en étant  très sensible au devenir de la nation surtout dans le cadre de l’éducation, que nous avons décidé aujourd’hui, au cours de cette assemblée,  de surseoir au mot d’ordre de grève jusqu’à l’ouverture des classes » a justifié Aboubacar Soumah.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

+224 622 624 545/666 369 744

[email protected]

 

Print Friendly, PDF & Email