L’évaluation des cadres du gouvernement Bernard Goumou est loin de faire l’unanimité dans la cité. Certaines personnes estiment que les autorités de la transition doivent faire face aux priorités.

Pour le président du Rassemblement pour la Renaissance et le Développement (RRD), Abdoulaye Kourouma, l’Etat devait s’occuper de l’amélioration des conditions de vie de la population au lieu de faire cette évaluation qu’il juge inopportune.

A cet effet M. Kourouma s’interroge : « Il y a eu des compositions ou c’était l’examen de sortie ? Je ne comprends pas. Ils sont évalués sur quelle base ? ».

Poursuivant il ajoute : « Je pense que la population souffre, l’essentiel c’est d’améliorer la vie ou le niveau de revenus de la population, l’insécurité, la pauvreté et la misère battent le record. Je ne sais pas si la note que la population peut donner.  Vous êtes mieux placés que moi. Aujourd’hui un guinéen mange moins d’un kilo de viande par an. Donc c’est qui fait qu’ on est tellement pauvre, la population souffre tellement, on ne peut pas noter les ministres. Ce n’est pas facile de leur donner une note. »

Il faut préciser que cette évaluation à mis parcours de l’ensemble des hauts cadres guinéens a débuté ce lundi 24 juillet 2023 par les ministres membres du gouvernement de la transition,.

Ibrahima Foulamory Bah pour lecourrierdeconakry.com

Tel: (+224) 628 80 15 62