Accusé de détournement de fonds publics, d’enrichissement illicite et de blanchiment d’argent, l’ancien ministre du régime d’Alpha Condé, Mohamed Diané, a manqué l’audience de ce lundi 8 juillet 2024, invoquant des problèmes de santé.
Aly Touré, procureur spécial près la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF), a rejeté cette justification, affirmant que l’absence de l’accusé était un refus de se présenter. Il a ainsi demandé un report de l’audience.
Le juge Yacouba Conté a interrogé le parquet sur la consultation du service de santé de la maison centrale de Coronthie pour vérifier l’état de santé de l’accusé. Selon le parquet spécial, l’excuse médicale de Dr Diané serait une tentative d’échapper à la cour.
Le procureur spécial a rappelé que depuis l’ordonnance d’identification des biens immobiliers de l’ancien dignitaire, l’accusé a toujours refusé de coopérer.
« Il suit une logique de non-comparution devant votre cour. Selon son courrier, il affirme que l’article 13 de l’ordonnance créant la CRIEF a été violé. Il demande la suspension du jugement jusqu’à l’exécution de la décision de la Cour de justice de la CEDEAO », a déclaré Aly Touré.
À la demande du parquet, le juge a reporté l’audience au 10 juillet 2024 pour la suite des débats.
Ibrahima Foulamory Bah pour lecourrierdeconakry.com
LAISSER UN COMMENTAIRE AVEC Facebook
Sélectionné pour vous :  Décès du Dr Mamoudou Barry en France : la Justice se saisit de l’affaire