Le procès en appel de l’ancien directeur général de l’office guinéen de Publicité (OGP) et Inza Bayo ancien DAAF de l’OGP, s’est poursuivi ce mardi 16 mai 2023 devant la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières.

Paul Moussa Diawara et Inza Bayo sont accusés de détournement de deniers publics et complicité portant sur un montant de 39 milliards de francs guinéens.

Selon l’ancien DG de l’OGP, lors audiences passées, il avait demandé l’annulation de la décision du TPI de Kaloum parce que celle-ci est basée sur un rapport de l’inspection générale d’Etat illégal et non contradictoire pour les condamner.

Pourtant aux dires de Paul Moussa Diawara, durant ces quatre ans passés à la tête de l’office, l’OGP n’a pas enregistré des recettes se chiffrant à 39 milliards de francs guinéens.

Lors des réquisitions, le ministère public représenté par le procureur Aly Touré, demande d’infirmer partiellement la décision du tribunal de première instance de Kaloum et au paiement d’une amande de 24 milliards 830 millions 381 mille 807 GNF.

Les avocats des prévenus ont plaidé à leur tour, la libération de leurs clients.

Pour rappel en avril 2019, le tribunal de première instance de Kaloum avait condamné Paul Moussa Diawara et Inza Bayo à 5 ans de prison et au paiement de 42 milliards comme préjudice à l’Etat guinéen.

Le verdict est donc attendu pour le 06 juin 2023.

Avec Mosaique Guinée