A l’occasion d’une conférence de presse tenue ce jeudi 4 juillet, la Dynamique de la société civile en Guinée a exprimé son inquiétude et son mécontentement face à la fermeture de plusieurs médias et à l’augmentation du coût de la vie.

Les activistes dénoncent la privation du droit à l’information et les conséquences économiques, notamment la mise au chômage de nombreux journalistes. Ils demandent la restitution des licences des médias fermés et l’amélioration des conditions de vie. A défaut, ils envisagent de faire des manifestations. Ils appellent à la solidarité nationale pour défendre les droits fondamentaux des Guinéens.

Ibrahima Foulamory Bah pour lecourrierdeconakry.com

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE AVEC Facebook
Sélectionné pour vous :  Me Adama Skel Fofana : « Si on tente par une décision d’interdire ou de dissoudre le FNDC, on va se ridiculiser »