Rien ne va entre la présidente du Conseil de quartier de Hafia Château, dans la Commune de Dixinn, Hadja Makouta et des jeunes de son quartier. Ils accusent celle-ci d’avoir cédé leur domaine à un particulier pour faire des boutiques.

Rencontrés sur les lieux ce mardi 18 juillet 2023, ces jeunes victimes de déguerpissement se disent opposés à cette décision mais se disent prêts quand même à accepter tout autre projet d’aménagement de cet espace au profit de la jeunesse dans l’intérêt public.

Boubacar Diallo un des jeunes victimes de déguerpissement est revenu sur ce qui s’est passé.

« Ce qui nous mobilise ici, ces derniers jours là, le chef de quartier de HAFIA minière (Colonel), m’a appelé pour me dire que l’Etat a besoin de cette partie pour aménager. Je lui ai dit d’accord comme je ne suis pas là, je vais dire à mon jeune frère de venir déplacer les véhicules. Après quelque temps, je me suis dit que cet endroit-là relève de la compétence de Hadja Kouta notre cheffe de quartier. Alors pourquoi c’est n’est pas elle qui m’informe plutôt c’est un autre Chef de quartier ? Pour plus de compréhension, je me suis rendu chez notre Cheffe de quartier Hadja Kouta et elle m’a effectivement confirmé que c’est Enabel qui va construire des boutiques. Je lui ai rappelé qu’après le déguerpissement, on nous a dit qu’aucune maison ne sera construite ici. Ensuite, l’ancien Ministre de l’habitat Ousmane Gaoual Diallo, nous avait promis de mettre en place ici une grande poubelle et d’aménager ici pour nous les jeunes. Nous nous attendions à ce que ce projet soit exécuté quand nous avons été surpris de cette autre décision. Donc, nous on est opposé à l’aménagement du terrain mais pas question d’utiliser cet endroit pour des intérêts personnels. Après opposition à cette décision, notre cheffe de quartier Hadja Kouta nous a convoqués pour dit-elle « Des injures publiques et incitation à la violence »,.Je pense tout ça c’est pour nous intimider. Et nous allons répondre à la convocation et leur expliquer réellement ce qui nous oppose. »

Ces jeunes disent avoir été informés que l’initiative serait de la commune de Dixinn. Un projet aurait été financé par l’Union européenne et sera exécuté par Enabel. Chose que ces jeunes ne sont pas sûr que ça vient de la commune. C’est pour cette raison qu’ils interpellent le  Maire de la Commune de Dixinn à s’impliquer davantage dans le dossier.

« Nous demandons au Maire et le Colonel Mamadi Doumbouya de nous aider à combattre ces personnes qui essayent d’opprimer les plus faibles. Parce que , si y a un projet comme ça, on allait fixé une plaque pour indiquer qu’il y a tel projet en construction tout en indiquant le chef de l’ouvrage et le titre du projet afin de montrer les citoyens qui occupaient le domaine qu’il y a des travaux au nom de l’État, au nom du gouvernement. Chose qui n’a pas été faite. Donc nous leur demandons d’exploiter ce site pour des fins publics en lieu et place de pour des fins personnels. »

Pour avoir sa version de faits, nous nous sommes rendus au domicile de Madame la Cheffe de quartier Hadja kouta qui reconnaît avoir dit aux jeunes que c’est Enabel qui veut construire des boutiques sur le domaine situé entre les rails et la route menant vers Kénien marché. Elle confirme tout de même avoir effectivement convoqué un certain Alhassane Diallo pour « injure publique et incitation à la violence » en son encontre dans un commissariat basé dans le quartier Hafia Minière.

Dans ces explications en OFF, Elle a apporté des précisions sur la convocation. Elle dit avoir été huée, menacée et insultée par ces jeunes. Chose qui l’a poussé à les convoquer.

« Lorsque je me suis rendu là-bas avec mes Chefs de Secteurs, les jeunes m’ont menacé et insulté. Ils (chefs de Secteurs) peuvent témoigner. J’ai informé mes chefs (la Secrétaire générale de la Mairie de Dixinn) de leurs attitudes. »

Un quartier, selon lequel, manque d’infrastructures publiques. La seule infrastructure existante dans le quartier est la salle du cinéma de Hafia qui aujourd’hui selon ces jeunes est baillée à un particulier par la cheffe de quartier. Actuellement l’endroit est utilisé comme un magasin de stockage de noix d’anacardes.

Ibrahima Foulamory Bah