Malgré l’ouverture officielle de la cérémonie de l’assemblée ordinaire élective qui a eu lieu ce samedi matin dans un réceptif hôtelier de la capitale, en présence des agents de la FIFA et de la CAF, le Congrès électif de la Féguifoot a été interrompu et reporté pour le lendemain.

Suite à l’absence du clan Mathurin Bangoura, composé d’une quarantaine de membres statutaires, le quorum (31 membres) pour la tenue de l’élection du bureau exécutif n’est pas atteint. Sur 61 votants seulement 24 étaient présents dans la salle du congrès.

A la sortie de la salle, le président de la Commission Électorale, Me Abdoul Karim Diaby, se présente devant la presse et explique les raisons de ce report : « Comme le quorum n’est pas atteint, l’article 27 du code électoral nous impose de reporter les élections à demain avec le même ordre du jour. Nous serons là mais tout dépend du corps électoral, c’est eux qui décident. Si le quorum n’est pas obtenu demain, il n y aura pas d’élection, c’est les dispositions de la loi qui le disent. « 

Quant à la présidente du CONOR, Madame Sy Marima Satina Diallo, apparemment très déçue, sollicite l’implication du gouvernement pour faciliter la tenue du congrès.

« Nous espérons que demain le quorum sera atteint pour élire le nouveau bureau exécutif. Je demande aux membres statutaires d’accepter de s’entendre et je demande au gouvernement de s’impliquer. L’essentiel, c’est d’avoir un comité exécutif qui puisse répondre aux exigences du monde footballistique. On ne peut pas continuer à être dans les normalisations, sinon la Guinée risque gros et je ne le souhaite pas. Je voudrais vraiment que chacun laisse son égo et que l’intérêt supérieur de la nation domine les acteurs du football. C’est ça mon souhait. »

Installé en novembre 2021, la fin du mandat du comité de normalisation prend fin ce jeudi 30 novembre 2023. En cas d’échec de la tenue congrès électif, la crise du football guinéen pourrait être gérée par une autre équipe. Mais cela dépend de la FIFA qui en tirera toutes les conséquences.

Ibrahima Bah