Fin du baccalauréat unique 2016-2017 :  Ce que disent les candidats

0
972
Crédit photo/Mamady Sidiki Camara

Entamé le 06 juillet dernier, le baccalauréat unique 2017 a pris fin ce mardi 11 juillet 2017 sur toute l’étendue du territoire national. Le nombre total de candidat dans la course pour l’université est  de 95 196 candidats dont 34 508 filles.

Les candidats rencontrés au centre d’examen EP Konimodou confient avoir bien passé l’examen même si ils ont été rencontré des difficultés dans certaines matières.

C’est le cas de Bintou Kaba candidate option sciences sociales du complexe scolaire Baptiste. « Tout s’est bien passé en général. Les épreuves étaient plus ou moins abordables, la surveillance était bien aussi », a-t-elle témoigné.

Ce n’est pas le cas chez Babou Condé candidat en sciences expérimentales « Parmi toutes les matières, les mathématiques qu’on a fait le vendredi m’ont beaucoup fatigué. C’est vrai que ce sont des sujets du programme qu’on a reçu durant l’année scolaire mais j’avoue que c’était un peu difficile pour moi. Et pour aujourd’hui ça va », a confié M. Condé.

Plus loin Henriette Onivogui, candidate option science sociale, renchérit : « Le questionnaire de l’épreuve d’anglais n’a pas du tout été compris. Bien qu’il soit dispensé  pendant  l’année scolaire ».

Pour Tamba Joseph qui fait sciences mathématiques, cette année ce sont les meilleurs seulement qui auront le bac. « Les épreuves étaient très compliquées. J’avoue que ce sont des sujets qui ont été dispensé au cours de l’année scolaire, mais la façon dont les questions ont été posées  a créé la confusion dans le traitement. Sinon aucun sujet n’était hors du programme ».

 « C’est vrai que les sujets étaient durs, mais il faut avouer que la surveillance était spéciale cette année », a lancé Yarie Doumbouya. Pour cette dernière, la surveillance de cette année est sévère. « C’est pourquoi hier les candidats de Kaloum ont séquestré leur surveillant en bloquant la circulation et caillasse les véhicules d’innocent citoyen », a-t-elle déploré.

Nantènin Traoré

 

Print Friendly, PDF & Email