Le gouvernorat de Conakry demande aux mendiants de libérer les places publiques

0
56

Mercredi, 07 juillet 2021 à 00 heures, date fatidique accordée par les autorités de la ville de Conakry aux mendiants de libérer les lieux anarchiquement occupés.

Dans son communiqué radio diffusé, le Gouverneur de la ville de Conakry, Gal de Division Mathurin Bangoura dit avoir constaté avec  regret que certaines places publiques et trottoirs de la capitale sont toujours investis par les citoyens et citoyennes, malgré les efforts humanitaires consentis par le gouvernement guinéen.

Beaucoup de ces personnes vulnérables issues de familles, au-delà de leur statut, reconnus et protégés par les lois et conventions nationales et internationales ratifiées par la République de Guinée, commettent sur les sites investis des actes graves d’atteinte à la pudeur et plusieurs autres infractions en mettant en danger leur intégrité physique et leur vie, a souligné le communiqué.

Sont concernés notamment, les sites situés aux alentours de la Grande Mosquée Fayçal de Conakry, de la sûreté urbaine de Conakry, de la Mosquée Sénégalaise, de la Mairie de Ratoma, du Rond-point de Matoto, du Rond-point de Hamdallaye et tous les autres sites occupés y compris le terre-plein central de l’Autoroute Fidel Castro sont à libérés immédiatement précise le communiqué, qui poursuit que, le gouvernorat, préoccupé après concertation avec la ministre de l’Action Sociale et de l’Enfance et les organisations représentants les personnes handicapées, invite les concernées à quitter les lieux.

Et les autorités encouragent les bonnes volontés à soutenir les personnes vulnérables. Elles les invitent à revoir la manière de procéder à leurs œuvres de bienfaisances, afin d’éviter des grandes mobilisations qui drainent parfois des inconnus venant de toutes parts créant ainsi des soucis de sécurité surtout en cette période de pandémie du COVID-19 a indiqué le communiqué.

Pour faire observer l’exécution effective des présentes mesures, les Maires des cinq (5) communes de Conakry, les présidents des conseils de quartiers, les chefs de services Régionaux de sécurité ont été invités par ledit communiqué à prendre chacun en ce qui le concerne, toutes les dispositions nécessaires.

Source : AGP

Print Friendly, PDF & Email