Les députés ont adopté le statut général des fonctionnaires guinéens

0
76

Les députés ont adopté à l’unanimité, le statut général des fonctionnaires guinéens. C’était ce vendredi 7 juin 2019 à l’occasion d’une plénière à l’hémicycle en présence du ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration, Billy Nankouma DOUMBOUYA.

Ce projet de loi a été soumis à l’Assemblée nationale pour examen et adoption via la Commission Fonction Publique, Action Sociale et des Affaires Religieuses du parlement. C’est un projet de Loi de 224 articles repartis en 15 titres qui, selon la Présidente de cette commission, Honorable Assiatou Bah Diallo, détermine clairement les droits et devoirs des fonctionnaires guinéens : « Cette loi détermine également le cadre de gestion de l’ensemble des agents de l’Etat, fonctionnaires et contractuels ; les règles fondamentales de gestion ; la typologie et la classification des agents de l’Etat ; les droits et obligations des agents de l’Etat ; le régime disciplinaire ; les dispositions spécifiques aux cadres de gestion des fonctionnaires et des dispositions spécifiques aux contractuels ».

Les élus du peuple ont saisi l’occasion pour attirer l’attention du ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration sur le dysfonctionnement de son département, à travers la sédentarisation de certains fonctionnaires à leurs postes pour plus de 5 années de service, de l’organisation des concours de recrutements dans certains secteurs en ne priorisant pas les contractuels de ces services entre autres.

En réponse à ces questions, le ministre Billy Nankouma Doumbouya a rassuré les honorables de sa volonté d’améliorer les services de ce département : « La mobilité des fonctionnaires est une obligation, c’est pour cette raison que nous sommes en train de travailler sur les textes  pour pouvoir gérer cette mobilité des fonctionnaires. En ce qui concerne le recrutement dans la fonction publique, c’est une pratique mondiale. Tous les pays du monde organisent des concours afin d’y accéder à la fonction publique », a-t-il rappelé.

Ce projet de loi qui a été adopté par les députés offre également la possibilité aux fonctionnaires de l’Etat d’adopter des mesures dites « positives » par voie réglementaire pour la promotion de l’égalité des chances entre hommes et femmes dans l’emploi public. Parmi ces mesures, il y a entre autres : « Les allocations familiales désormais accordées aux femmes, mesure qui n’existait pas dans l’ancienne Loi ; les mesures incitatives pour tous les fonctionnaires (la prime d’éloignement accordée aux travailleurs qui acceptent de servir à l’intérieur du pays par exemple) ; les congés de veuvage pour tous les travailleurs hommes et femmes ; la création d’une fonction publique locale est en étude ; et la rédaction d’un code de conduite de l’agent également en projet ».

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com  

Print Friendly, PDF & Email