N’zérékoré : 3 694 candidats dont 990 filles affrontent le bac

0
1814

La dernière étape des examens nationaux session 2017 qui est le baccalauréat unique a démarré le vendredi 07 juillet 2017 sur toute l’étendue du territoire national.  A N’Zérékoré c’est l’école primaire du camp Béhanzin qui a servi de cadre à la cérémonie de lancement officiel sous la présidence du gouverneur de région Lancéï Condé.

En procédant au lancement de la première épreuve, le gouverneur Lancéï Condé a rappelé aux candidats, l’importance du BAC dans leur cursus tout en leur demandant d’éviter la fraude avant de leur souhaiter bonne chance.

« Mieux vaut échouer  honorablement que d’être admis en fraudant. C’est de l’humiliation », a-t-il déclaré.

Dans la préfecture de N’Zérékoré, ils sont aux nombres de 3 694 candidats dont 990 filles toutes filières confondues à affronter les épreuves du Baccalauréat. Ces candidats sont repartis entre huit centres, tous dans la commune urbaine.

En fonction des profils, ces candidats se répartissent comme suit : pour l’option Sciences Mathématiques, 973 candidats dont 218 filles. Sciences Expérimentales, le nombre de candidats inscrits est de 1 307 dont 423 filles. L’option Sciences Sociales présente le plus grand nombre de candidats, 1 393 dont 348 filles.

Pour l’enseignement Franco-arabe, le nombre de candidats inscrits est de 21 dont une seule fille.

Comme pour se conformer au slogan ’’Tolérance zéro’’, les téléphones sont interdits dans les centres. Et les surveillants sont appeler à fouiller systématique les candidats.

Le Directeur Préfectoral a menacé en ces termes : « Si un élève est pris avec un document dans la salle, ce n’est pas lui qui est renvoyé mais plutôt les deux surveillants de la salle qui n’aurait pas joué leur rôle »

Mamady 2 Camara, correspondant à N’Zérékoré

Print Friendly, PDF & Email