N’zérékoré : Le prix du sac de riz inquiète les consommateurs

0
1271

Alors que les fidèles musulmans s’apprêtent à entamer le mois saint de Ramadan,  les prix des denrées de première nécessité connaissent une hausse fantaisiste sur le marché de N’zérékoré. Le sac de riz  par exemple  se négocie jusqu’à 250 mille francs guinéens. C’est le constat fait par le correspondant du courrierdeconakry.

Le sac du riz sur le marché de N’zérékoré se négocie à des prix exorbitants et différents.  Les commerçants rencontrés parlent de transport et de la hausse du prix de la denrée dans la capitale Conakry.

« Avant on payait le sac de riz à 195 mille. Mais à l’heure-là le prix a augmenté à Conakry. On paye là-bas à 200 mille. A cela s’ajoute-le transporte. Donc quand on arrive ici, on est obligé de revendre à 250 mille » explique Agnes Sagno, commerçante au grand marché de N’Zérékoré.

Face à cette situation, des populations ne cachent pas leur inquiétude. Elles demandent à l’Etat de leur venir en aide.

«Actuellement on paye le sac de riz à 250 mille. Avant ce n’était pas ça. Vraiment on souffre et on veut que le gouvernement vienne à notre aide » se lamente Sidikité Traoré.

Même son de cloche chez Mariame Condé : « Il faut que le gouvernement vienne en aide des commerçants pour qu’ils puissent diminuer le prix du riz pour nous. On souffre. Pour avoir l’argent, c’est pas facile » a-t-elle renchéri.

Avec cette allure, la situation pourrait se compliquer pour les fidèles musulmans qui s’apprêtent à aborder le mois saint de ramadan.

Mamady 2 Camara, correspondant à N’zérékoré

  

 

Print Friendly, PDF & Email