Dans une sortie à la télévision nationale en ce début de semaine, le ministre de la justice et des droits de l’homme annonce une poursuite judiciaire sur les différents marchés de l’Etat passés du 5 septembre 2021 jusqu’à date.

Selon le garde des sceaux, il est important de situer les responsabilités par rapport rapport à l’octroi et l’attribution des marchés de l’Etat. A cet effet, Charles Wright demande au procureur de lancer des poursuites judiciaires;

« Les différents marchés passés par l’Etat, des départements ministres. Il est important aujourd’hui à ce niveau que la lumière soit faites par rapport à l’octroi des différents marchés. Nous avons en-joint au procureur d’ouvrir une enquêtes judiciaires par rapport à l’octroi et attribution de tous les marchés de l’Etat sur toute l’étendue du territoire. Tous les marchés qui se sont pas passés depuis le 5 septembre jusqu’à date, nous voulons avoir la lumière claire dessus pour que les responsabilités soit situés. » a indiqué le magistrat.

D’après lui, cette procédure qui s’inscrit dans le cadre de la refondation de l’État et de la moralisation de l’administration vise à lutter contre la corruption et le détournement des deniers publics en Guinée.

Suite à cette annonce juge courageuse, il reste à savoir ces poursuites vont aboutir à un résultat escomptés.

Ibrahima Soya