Considéré par l’opinion comme étant l’accusé principal dans le massacre du 28 septembre 2009, le capitaine Moussa Dadis Camara a été appelé à la barre du tribunal adhoc ce lundi 5 décembre pour donner sa version des faits. Mais à la grande surprise, l’ancien président de la transition de 2008, se dit inapte à l’interrogatoire. Selon lui son état de santé ne lui permet pas de faire face à cette épreuve.

《Depuis un certain moment, je souffre j’en ai déjà informé mes avocats. Sauf pour votre respect si vous m’obligez. Mr. le président je ne suis pas au dessus de la loi, si vous m’obliger, je vais essayer d’être à votre entière disposition. Mais en toute sincérité, je ne me sens absolument pas et je m’en remet à votre sagesse. 》a soutenu le Capitaine Dadis.

Pour sa part, le président du tribunal indique qu’il n’a reçu aucun dossier médical qui atteste la maladie de Moussa Dadis. Malgré l’absence de ce document, le tribunal rassure l’accusé de privilégier son état de santé.《Si votre état ne vous le permet pas, le tribunal vous suit. Il ne vous oblige pas.》dit-il.

Ainsi, c’est sur la base des déclarations de l’ex président du CNDD que l’audience a été renvoyée au 12 décembre 2022. Cela pour que l’accusé puisse retrouver sa santé afin de faire face à  l’épreuve d’interrogatoire.

Ibrahima bah