Recherche de solution à la crise de Fria : Les cadres ressortissants de la préfecture à Conakry s’impliquent

0
109

Les événements malheureux survenus à Fria les 13 et 14 mai 2019 continuent de préoccuper les habitants de cette préfecture. C’est pour cette raison que les cadres ressortissants de la préfecture de Fria à Conakry ont fait une déclaration, ce vendredi 17 mai dernier à la Maison de la Presse à Kipé, pour informer l’opinion nationale sur la gestion regrettable de cette crise.

L’association des cadres de Fria affirme que c’est le représentant du gouvernorat de Boké, M. Baba Dramé, qui a fait prévaloir la force provoquant du coup, une escalade de la violence dans la cité au moment où un règlement à l’amiable était possible.

Par ailleurs, cette structure dément toutes accusions incriminant un des ressortissants de la localité, Aboubacar Makhissa Camara, Directeur national des Impôts, d’être à la base du soulèvement des femmes contre la préfète : «L’association des cadres ressortissants de Fria avec le fils Aboubacar Makhissa Camara ont milité pour la consolidation d’un climat de paix à Fria, gage du développement harmonieux et équilibré de note localité. »

Avant de saluer l’accompagnement des autorités régionales et gouvernementales pour la recherche d’une solution juste et durable à la présente crise à Fria, ils ont invité à promouvoir une gouvernance saine et responsable, éviter la violence sous toutes ses formes et privilégier le dialogue.

Hawa Daff

Print Friendly, PDF & Email