En prélude du Saint Silvestre 2023, les organisateurs du Bal des Grands ont tenu une conférence de presse ce vendredi 29 décembre à l’hôtel Palm Camayenne pour annoncer les couleurs de la 11ème édition.

Les têtes d’affiche de cet évènement majeur de fin d’année qui sont des vedettes de la musique internationale étaient tous présent au présidium pour exprimer leur joie de participer à ce spectacle.

Le Directeur Général de l’hôtel Palm Camayenne, Victoriano Cuervo a dans son intervention évoqué la portée de cet événement annuel pour son hôtel qui organise chaque année le Bal des Grands.

« La particularité de cette année est que cet évènement est hors norme. Il dépasse les frontières guinéennes. Nous avons des clients qui viennent des autres pays de l’Afrique de l’ouest. Ça devient petit à petit un événement international de référence mais surtout le contenu. Faire venir des orchestres comme ça et organiser avec 600 à 800 personnes, ce n’est pas chose facile. Il faut savoir que nous ne sommes pas une boîte de production ou des prometteurs, on est juste un hôtel, l’hôtel Palm Camayenne qui organise cet événement. Parce que nous avons la maîtrise, nous avons le cœur de faire les choses correctement. Nous avons des responsabilités vis-à-vis du public guinéen, d’offrir quelques choses de majestueux. »

Quant aux artistes, ils promettent de faire un show exceptionnel qui restera inoubliable en Guinée.

Selon le musicien malien Salif Keita, le bal sera unique : « Je vous assure qu’il y aura quelque chose de nouveau. Ce qui sera beau, c’est que ce sont des orchestres qui ont tellement voulu jouer ensemble et on va se mélanger. C’est ce qui va faire la beauté du spectacle. Je sais que ce bal sera un bal unique avec Aragon, Salif Keita et Bembeya jazz. Il sera l’un des faits d’année inoubliable dans la vie de la Guinée. »

C’est dans cette perspective que le porte-parole d’Orchestra Aragon s’est réjoui de revenir en Guinée pour enjailler les mélomanes de la musique cubaine.

« C’est une fierté et une satisfaction d’être ici. Il y a un lien culturel très important entre la Guinée et le Cuba. On sait que le public guinéen adhère à ce que nous faisons. C’est comme si on faisait le concert chez nous. On est très attaché à la Guinée à tous les niveaux. C’est spécial de jouer en live ici à l’hôtel Palm Camayenne . Il y a beaucoup qui nous connaissent déjà mais il y a d’autres qui nous découvrent. C’est pourquoi le live est la meilleure façon de faire le spectacle. »

Contrairement aux précédentes éditions, cette année, l’on a vu aucun artiste de la nouvelle génération à la conférence de presse. Le bal des grands acte 11 sera certainement sans les jeunes chanteurs guinéens qui auraient pu partager la scène avec leurs ainés.

Ibrahima Soya