Aboubacar Sylla : « chaque mois, la Guinée importe plus de 3500 véhicules d’occasion »

0
137

Le ministre des Transports, Aboubacar Sylla, a effectué vendredi 19 avril, la pause de la première pierre de construction du Bureau régional des transports terrestres de Conakry (BRTTC). Le CADAC, centre d’administration automobile de Conakry, va laisser la place au BRTTC.

L’appellation CADAC, va disparaitre pour laisser place au BRTTC. C’est ce qu’ont décidé les autorités en charge du transport en Guinée. « Ce bâtiment va changer complètement la façade de la présentation du BRTT, puisque c’est un bâtiment moderne qui va remplacer un édifice vétuste qui existait au même emplacement depuis très longtemps. Il ne s’agit pas d’une rénovation, mais de la construction du nouveau bâtiment », a affirmé le ministre des Transports.

En marge de cette cérémonie, Aboubacar Sylla a fait savoir que la Guinée important de milliers de véhicules d’occasion par an : « A peu près 40 mille véhicules d’occasion sont importés chaque année en Guinée. Cela équivaut à un peu plus de 3500 véhicules qui entrent dans le pays tous les mois. Donc il fallait absolument mettre en place une base de données sérieuse, fiable pour pouvoir gérer cet afflux de véhicules et donc pouvoir en réglementer l’importation dans notre pays. »

C’est eu égard à tout cela que le gouvernement guinéen a jugé nécessaire de procéder à la ré-immatriculation de son parc automobile, après 27 ans : « Normalement,  les ré-immatriculations ont lieu de façon cyclique tous les 10 ans puisque cela permet de faire des statistiques fiables, avoir une idée précise de la nature de l’état et l’étendue du parc automobile afin de bâtir toute les politiques et stratégies en rapport avec la commercialisation,  l’importation des véhicules mais aussi la mobilité dans nos villes et à l’intérieur du pays. »

Print Friendly, PDF & Email