Administration : La Loi L013 soumis à une révision

0
232

La Loi L013 régissant les Associations et ONG en République de Guinée a été soumis à une révision. Ce vendredi 26 avril 2019, des acteurs de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, des représentants d’associations, d’ONGs et des partenaires au développement se sont retrouvés dans un espace hôtelier de la place. Cette rencontre avait pour objectif, de revoir l’avant-projet des amendements apportés à cette Loi. Une loi après ces étapes sera soumise au département de tutelle avant son adoption par l’Assemblée nationale. C’est une initiative du Ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation avec un financement du PNUD.

Selon monsieur Lancei Condé, conseillé du Ministre de l’Administration du territoire qui a présidé la rencontre : « Les Organisations non gouvernementales et associations jouent un rôle très important dans l’amorce du développement à la base. Pour permettre ces organisations de jouer pleinement leur rôle, la mise en place d’un cadre règlementaire qui définit leur statut est nécessaire. C’est pourquoi, le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a initié cette révision de l’avant-projet de la loi L013 régissant les associations en République de Guinée. Le document qui va sortir d’ici va nous permettre d’avoir une bonne feuille de route au plan de la fonctionnalité des ONGs et des associations ».   

L’Union européenne et le programme des nations unies pour le développement (PNUD) rendent dynamique les organisations de la société civile dans leurs activités respectives. Ces deux organisations ont participé à la révision de cette Loi L013. Le représentant du PNUD en Guinée, KOUADIO IV a donné les raisons de leur accompagnement : « Il n’y a pas de bonne gouvernance sans un cadre légal et règlementaire et adapté aux contextes socio politique. C’est pourquoi le PNUD a inscrit ce pilier programmatique visant à promouvoir une gouvernance démocratique responsable, transparente, participative et inclusive parmi les objectifs stratégiques de son programme pays de coopération sur la période 2018-2022 ».

Le conseillé du Ministre, monsieur Lancei Condé a au nom de son Ministre et du Président de la République, remercié vivement les partenaires au développement pour leur appui pour la révision de cette loi. Il a enfin saisi l’occasion pour inviter les participants de doter le secteur associatif de lois respectueuses des principes démocratiques et de la bonne gouvernance. Car, la bonne gouvernance est non seulement la base du développement harmonieux et équilibré mais aussi la base de la démocratie.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

 

Print Friendly, PDF & Email