An 59 de l’armée : N’zérékoré fête sur fond de deuil

0
830

L’armée guinéenne a célébré mercredi 1er novembre 2017, le 59ème anniversaire de sa création. A N’zérékoré, les autorités militaires n’ont pas voulu organisé une fête   grandiose à cause de la récente disparition tragique du commandant de la 4ème région militaire, Feu colonel Madjou Baldé a constaté surplace Lecourrierdeconakry.

La mort  du commandant de la 4èm région militaire traverse encore les têtes à N’zérékoré. C’est pourquoi,  les autorités militaires se sont contentées d’une modeste cérémonie au camp Béhanzin pour marquer l’an 59 de la création de l’armée guinéenne.

Cette cérémonie a connu la présence des autorités administratives, des leaders religieux ainsi que des représentants des institutions internationales.  Dans son discours, le commandant adjoint, Colonel Ibrahima Finando Camara qui assure les affaires courantes du camp est revenu sur le contexte de la création de l’armée guinéenne.

« Le premier gouvernement de la république installé au lendemain de l’indépendance, proclamée le 02 octobre 1958, a nommé un secrétariat d’Etat à la défense nationale rattaché à la présidence de la république qui avait pour mission principale et immédiate, la création et la mise en place d’une véritable force de défense nationale. Le secrétariat général de la direction et de l’organisation de l’armée appuyant le secrétariat d’Etat à la défense dans son importante mission, va jouer un rôle dans la sensibilisation des militaires guinéens qui étaient dans l’armée française pour rejoindre l’a jeune armée guinéenne. Ce qui a  permis le 1er novembre 1958 la constitution des premières unités par le capitaine Keita Noumandjan au camp gallérie, actuel camp Kémè Bouréma de Kindia. A sa création, l’armée guinéenne comptait un effectif de 737 hommes dont 50 sous-officiers et 687 hommes de rang qui ont choisis parmi ceux qui se trouvaient en Guinée à  l’indépendance de se mettre à la disposition du  gouvernement pour la construction de leur pays » a raconté Colonel Finando, commandant adjoint de la 4ème région militaire.

Poursuivant, il rappelle à ses frères militaires  le  rôle qui leur est assigné, la défense de la patrie. « Dieux nous a confié la Guinée et les guinéens et nous avons pour mission de les défendre et de les protéger. Ce devoir ne s’accompli pas seulement par le fusil mais aussi et surtout par le travail de chacun, le civisme et le travail de tous» a-t-il ajouté.

Pour sa part, le gouverneur de région Lancéï Condé, a invités les services de défense et de sécurité à continuer à œuvrer pour la défense des personnes et de leurs biens.

Il faut rappeler que cette fête intervient après quelques semaines de la disparition de l’ancien commandant de la 4ème  région militaire de N’Zérékoré.

Mamady 2 Camara, correspondant à N’zérékoré

Print Friendly, PDF & Email