À l’instar des autres localités guinéennes, les épreuves du Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC) ont débuté officiellement ce vendredi 15 juin 2024 sur tout le territoire national. À Conakry, c’est dans la commune de Matam que le ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat a lancé les épreuves au collège Hadja Mafory Bangoura.

Accompagné par Ibrahima 2 Barry, directeur communal de l’éducation de Matam, et des membres de la nouvelle équipe dirigeante de la commune, le ministre Moussa Moïse Sylla, dans son allocution, a encouragé les candidats à aborder les sujets avec sérénité et à éviter toute panique.

« Le message que j’ai à vous lancer, c’est un message de sérénité. Il faut que vous soyez sereins. Nous sommes tous passés par là. Nous savons que ce n’est pas facile, que l’on se fait beaucoup d’idées. Mais si vous êtes perturbés ou stressés avant d’aborder les épreuves, même si vous avez bien assimilé vos leçons, vous risquez de passer à côté. »

Il a conclu son discours devant les candidats en soulignant l’importance de ces examens pour leur avenir scolaire.

 « Vous devez comprendre que cet examen est d’une importance capitale pour l’orientation future de votre vie. Il représente un jalon essentiel entre le premier et le second cycle. Il reflète la valeur que vous attribuez à l’éducation. Voulez-vous poursuivre vos études, devenir directeur communal, responsable de l’éducation, ou même policier ? »

Sélectionné pour vous :  CAN 2023 : Kaba Diawara " On part avec de grandes de se qualifier ."

Toutefois, d’après le directeur communal de l’éducation de Matam, Ibrahima 2 Barry, dans la commune de Matam, « 4886 candidats, dont 2387 filles, affrontent les épreuves du brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC) session 2024. Ces candidats sont répartis dans 13 centres d’examen.»

Ibrahima Foulamory Bah pour lecourrierdeconakry.com

LAISSER UN COMMENTAIRE AVEC Facebook