Le parquet de la Cour de Répression des Infractions Economiques et Financières (CRIEF) a tenu une conférence de presse ce jeudi 13 juin dans la salle d’audience de l’institution à Conakry.

Avant de faire le point sur les dossiers dans lesquels plus d’une cinquantaine de femmes sont poursuivies, le Procureur Spécial, Aly Touré a saisi l’opportunité pour expliquer aux hommes de médias, le fonctionnement et les attributions de la CRIEF. Car il constate que dans les publications des articles de presse, les journalistes commettent des erreurs sur la cour.

« Ça faisait un moment qu’on ne livrait pas à cet exercice pour beaucoup de raison. Maintenant qu’on a repris, on a jugé nécessaire de venir ce matin exposer le niveau d’abord dévolution de tous les dossiers que nous avons ici, leur niveau d’instruction et les statistiques qui sont avec nous ici. Mieux présenter aussi la CRIEF parce que nous avons constaté dans vos différentes publications, la CRIEF est très mal présentée. C’est parce que les gens ne connaissent pas le mode de fonctionnement. On est donc revenu sur les compétences, les attributions de la CRIEF. On a donné l’Etat d’évolution des dossiers, ceux qui sont terminés, ceux qui sont en cours de jugement. »  a indiqué le Procureur Touré.

Selon le parquet, depuis la création de la CRIEF en janvier 2022, l’institution judiciaire a reçu pas moins de 183 dossiers sur sa table avec notamment l’affaire Air Guinée et le cas des anciens dignitaires du régime Alpha Condé.

Sélectionné pour vous :  5 ans de prison ferme pour la donneuse de fausses grossesses, N’Na Fanta

Au total 552 personnes sont poursuivies, composées de 418 hommes, 58 femmes et 76 personnes morales. A date 13 personnes sont en détention à la maison centrale de Conakry.

« Les 183 procès-verbaux sont réparties comme suit : 120 dossiers ont été orientés en information ; 31 dossiers ont été communiqués directement en jugement en situation directe ;12 dossiers ont été pris en flagrant délit. Donc communiquer effectivement en jugement ; ensuite nous avons 20 dossiers qui ont été classés sans suite après examen minutieux, par la CRIEF.

Au titre des personnes poursuivies, nous avons en somme 552 personnes poursuivies devant la CRIEF, composées de 418 hommes 58 femmes et 76 personnes morales.

Au terme des dossiers qu’on a reçu et transmis pour jugement ou bien à l’information judiciaire, nous avons à l’instant 44 dossiers jugés. Nous avons des décisions de règlement, c’est-à-dire des décisions prises devant la chambre de l’instruction de la CRIEF. Nous avons des décisions définitives. La précision est que la décision définitive, ce n’est pas dire que les décisions sont exécutoires. Non, il y a des décisions qui ne sont pas exécutoires et à des décisions qui ont été rendues devant la chambre de jugement et d’autres rendues par la chambre des appels et parfois même par la Cour suprême. Nous avons 26 dossiers devant la chambre de jugement ou bien la chambre des appels, nous avons 18 dossiers ce qui fait en totale les 44 dossiers qui ont connu une décision.

Sélectionné pour vous :  Dinguiraye : L’Association « Foly Reoubhè » un modèle qui inspire !

Au nombre des personnes détenues présentement au compte de la CRIEF à la maison centrale de Conakry. Nous avons au total 13 personnes devant la chambre de jugement. Donc 9 personnes sont en jugement soit devant à l’instance ou bien en appel et 4 personnes sont au compte de la chambre de l’instruction.

Au nombre des dossiers à l’instant après déduction des dossiers classés sans suite qui sont au nombre de 20 et les dossiers jugés qui sont au nombre de 44 déduits dans le nombre total des PV des plaintes ou bien de dénonciations reçues qui sont donc de 183 nous resterons avec 119 dossiers en instance.

On a fait une statistique répartie en trois catégories d’infractions :  les infractions économiques et financières qui englobent les détournements des deniers publics, le blanchiment les cas de corruption et autres infractions assimilées. Nous avons en tout 171 dossiers qui sont concernés par les infractions économiques et financières. Au titre des produits pharmaceutiques nous avons 10 dossiers et au titre d’atteinte à l’environnement, nous avons là dans ce cas deux dossiers ce qui fait là à ce niveau aussi les 183 dossiers. » a expliqué l’un des membres de la CRIEF.

Il faut signaler le procureur Spécial Aly Touré a profité de l’occasion pour présenter aux journalistes, la nouvelle équipe du parquet.

Ibrahima Soya

LAISSER UN COMMENTAIRE AVEC Facebook