Célébration de la Journée Mondiale du Paludisme, le Ministre de la Santé dresse le bilan et fait des annonces

0
207

L’humanité célèbre le 25 avril prochain, la Journée mondiale de lutte contre le Paludisme. Cette année 2019, le thème choisi est : « Zéro Paludisme, Je m’engage ». En prélude à cette célébration, le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique de Guinée, Dr Edouard Niankoye Lamah a fait une déclaration ce mardi 23 avril 2019 au sein de son département. Dans cette déclaration, il a loué les efforts du gouvernement dans le cadre de la lutte contre ce fléau et annoncé des mesures prises pour les années à venir : « La Guinée à l’instar des autres pays célèbre depuis 2012 cette journée. Comme le recommande l’OMS nous devons finir avec le Paludisme grâce à la combinaison des efforts et avec le soutien de tous les acteurs. Le gouvernement a inscrit la lutte contre cette maladie parmi les priorités nationales ; notre pays a déjà montré qu’il a la capacité de vaincre les grandes maladies et la lutte contre le paludisme ne fera pas exception».

Selon le Ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Dr Edouard Niankoye Lamah des progrès ont été enregistrés en 2018 dans le cadre de la lutte contre le paludisme en Guinée. Et que cette journée sera aussi l’occasion d’intensifier la lutte contre ce fléau à travers la distribution gratuite des moustiquaires imprégnées des insecticides à longue durée d’actions (MILDA) : « Il s’agit essentiellement la prévention du paludisme sur plus de 713 000 enfants âgés de 3 à 59 mois grâce à la prévention du paludisme dans 13 préfectures ; l’intégration des structures sanitaires privées ; la disponibilité des intrants anti paludiques dans toutes les structures sanitaires publiques du pays. Cette année, plus de 8 000 de moustiquaires imprégnées des insecticides à longue durée d’actions (MILDA), seront distribuées gratuitement pour couvrir tous les ménages de l’ensemble du territoire national pour un cout total de plus de 35 millions de dollars financement conjointement par les partenaires et le gouvernement ».

Enfin, le Ministre de la Santé a annoncé l’implication des leaders religieux et les écoliers dans la lutte contre le paludisme. Mais également d’utiliser de nouvelles stratégies de communication basées sur les résultats des enquêtes.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com   

 

 

Print Friendly, PDF & Email