CENI : Il faut une recomposition générale selon le secrétaire Fédéral aux Affaires Electorales de l’UFDG à N’Zérékoré

0
1238

La destitution de Bakary Fofana à la tête de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) suscite beaucoup de réactions à travers le pays. Pour le secrétaire fédéral aux affaires électorales de l’UFDG à N’Zérékoré, la destitution de Bakary ne suffit pas, il faut plutôt une recomposition générale de l’institution. Il l’a fait savoir au micro du correspondant du courrierdeconakry.

Depuis la plénière des commissaires de la CENI tenue le mardi 04 juillet 2017 qui a abouti à la destitution de son président Bakary Fofana, chacun y va de son commentaire.  Si pour certains, cette destitution est une victoire pour la bonne marche cette institution, Mamadou Maladoh Diawné, secrétaire fédérale chargé des affaires électorales de l’UFDG à N’Zérékoré ne partage pas cet avis. Pour lui, les problèmes de la CENI ne se résument pas seulement à son président déçu. Donc il faut une réforme profonde.

« Nous avons longtemps dénoncé les  problèmes qui se trouvent au niveau de la CENI à commencer par son président lui-même Bakary Fofana et tous les commissaires qui sont là. Donc je pense que ça vient à point nommé. Mais pour nous, la question principale, c’est la recomposition totale de cette CENI parce que le problème ce n’est pas seulement Bakary Fofana. Vous savez dans les accords du 12 octobre dernier on avait dit qu’on a besoin d’une CENI technique et non d’une CENI politique. Donc on attend que la loi L 016 puisse évoluer pour qu’on puisse complètement tourner la page de la CENI actuelle qui a montré ses limites lors des élections passées. » A-t-il-indiqué tout en prédisant que le feuilleton ne fait que commencer.

Il estime par ailleurs que cette crise qui secoue la CENI est une occasion pour l’opposition de faire comprendre son cri de cœur qui est la recomposition de cet organe. Ce  qu’elle a tant souhaité.

Poursuivant, il dira que « cette crise ne vient que réconforter ce que mon  parti  a toujours dénoncé. C’est-à-dire des dysfonctionnenst au niveau de cet organe qui ne dépendent pas seulement que de Bakary Fofana. Moi j’en appelle à la responsabilité de tout un chacun  pour faire évoluer la loi L 016 pour nous permettre d’avoir une CENI technique plus rapidement que possible nous permettant d’aller à des élections libres et transparentes, acceptées de tous »

Mamady 2 Camara, correspondant à N’Zérékoré

Print Friendly, PDF & Email