Conakry : Certains citoyens s’expriment sur la défaite de la Guinée face au Nigéria

0
248

L’équipe guinéenne ‘’le Syli national’’ a été battu ce mercredi par un but à zéro par celle du Nigéria. La défaite du syli national de Guinée face à l’équipe ‘’les Super Eagles’’ du Nigéria suscite assez de grincements de dents. Cette défaite est diversement interprétée dans la capitale Conakry. Si certains ne sont plus optimistes sur l’avenir du syli national à cette CAN 2019, d’autres par contre gardent toujours espoir et demandent aux guinéens de continuer à soutenir cette équipe lors des prochains matchs.

 

Pour Ibrahima Doumbouya : « j’ai suivi le match, la faiblesse de notre équipe était au niveau de la défense qui n’était pas du tout bonne. Sinon nous avons un bon gardien de buts ; le joueur Naby Keita était bien mais, il était malade ».

 

De renchérir, Camara Mamady dira que : « je suis déçu, je suis déçu parce que l’équipe n’a pas été bien préparée. On accuse l’entraineur, mais les enfants n’ont pas les pieds sur le ballon. Il faut voir l’équipe sénégalaise, celle du Mali, l’équipe du Benin qui a tenu tête devant le Ghana  il y’a une grande différence. Mais avec notre syli national là, qui est ce joueur qui peut même tirer à 6 mètres », a-t-il déploré.

 

Mais selon lui, les raisons sont connues : « on n’a pas d’écoles de foot, ce n’est pas le quartier qui forme de grands joueurs. Donc, il faut former les jeunes joueurs et il ne faut pas créer une discrimination entre les joueurs. Aussi, on ne voit pas les joueurs qui ont fait qualifier l’équipe guinéenne pour la CAN. Certains sont là à insulter l’entraineur Paul Put, mais même si on envoie un autre entraineur l’équipe-là ne pourra pas faire l’affaire », a-t-il juré.

 

Pour sa part, Ismaël Camara dit toujours gardé espoir : « le football se promène avec ses cortèges de surprises ; dans un match de football, il faut s’attendre à trois résultats : un match nul, une défaite ou une victoire. A mon avis cette défaite du syli national n’explique pas la disqualification de notre équipe de cette compétition, je pense qu’on doit encore garder le sang-froid, de l’espoir surtout soutenir l’équipe. Et, il revient à l’entraineur, aux dirigeants de corriger les erreurs afin que nous puissions remporter la victoire qui permettra à la Guinée d’aller à un second tour » a-t-il espéré.

 

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

 

+224 622 62 45 45

 

mbooumar@gmail.com        

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email