Quelques jours après son arrestation brutale devant ses élèves à l’école primaire de Tombo, Mamoudou Cifo Ké Touré, a comparu ce jeudi 16 mai à la barre du tribunal de première instance de Kaloum. Le dossier de cet enseignant qui est aussi porte-parole des sinistrés de Corinthie s’est ouvert ce matin en présence des femmes et jeunes de Corinthie qui se sont massivement mobilisés pour soutenir leur porte-parole. Dans la salle avec une chaleur suffocante, on note également la présence du président de la délégation spéciale de Kaloum, Bangaly Ayach Bangoura et les autorités communales de l’éducation.

D’après le procureur, Mamoudou Cifo Ké Touré est poursuivi pour outrage, injures, diffamation, atteinte à l’ordre public, menace et incitation à la violence. Ainsi dans sa réquisition, le magistrat sollicite une condamnation de 6 mois avec sursis. Mais à la barre, l’accusé nie les faits qui lui sont reprochés.

Lors de cette audience, les avocats de la défense ont tenté à leur tour de démontrer l’inexistence des infractions tout en dénonçant l’arrestation brutale de leur client.

Quant à la présidente du tribunal, Apoline Gobou Théa, après avoir entendue toutes les parties,  met l’affaire en délibéré. A cet effet, le tribunal rendra la décision finale ce vendredi.

A la suite de l’audience du jour, l’un des avocats de la défense, Me Adama Skel Fofana a réagit aux micros des médias. Il espère que son client sera libéré dès demain.

Sélectionné pour vous :  Administration : La Loi L013 soumis à une révision

« Le procureur qui est censé de poursuivre notre client pour outrage, injures et autres infractions, s’est contenté de la diffamation. Dans cette infraction, il n’a rapporté aucune preuve… Le procureur a abandonné son arme de guerre. Le sursis qu’il cherche, il cherche à tromper madame la présidente. Si quelqu’un n’a pas commis d’infraction, il n’a pas besoin de sursis. On ne veut pas que son casier judicaire soit sali. C’est une haute personnalité. Il ne se reproche de rien.

Nous sortons quand même dans l’espoir de voir notre client renvoyé des faits de la poursuite. Nous j’espérons que demain le délibéré qui va tomber, nous avons un bon espoir que ce ne serait même pas assorti du sursis. Pour une bonne justice ça serait un acquittement pur et simple. »

En attendant le verdict final du tribunal de première instance de Kaloum, Mamoudou Cifo Ké Touré reste incarcéré à la maison centrale de Coronthie.

Toute de même, il faut signaler que depuis son arrestation, les habitants de son quartier et les élèves du Lycée 28 septembre manifestent pour réclamer sa libération. Cette grogne perturbe les cours et créée de vives tensions avec les gendarmes qui sont postés un peu partout à Coronthie.

Affaire à suivre !

Ibrahima Soya

LAISSER UN COMMENTAIRE AVEC Facebook