Pour une fois en Guinée, les autorités de l’éducation veulent expérimenter les caméras de surveillance dans les centres d’examens. Cette innovation annoncée par le ministre Guillaume Hawing vise à empêcher les candidats à copier ou à se faire assister par les surveillants dans le traitement des sujets.

Cependant, cette mesure coercitive ne semble pas impressionner certains candidats. C’est le cas de Mabinty Camara, élève de la terminale sciences mathématiques, au Lycée 28 septembre à Kaloum.

Elle estime qu’un candidat qui a bien révisé durant l’année scolaire ne sera pas effrayé ou influencé par une caméra de surveillance dans la salle.

« Je n’ai pas peur des caméras de surveillance. Tu vas avoir peur c’est quand tu n’as rien dans la tête.  Mais quand tu as très bien révisé tes cours, même si on envoie des soldats, tu n’auras pas peur. Parce que, ce que tu as dans la tête, ils ne vont pas le prendre. Quand on lance le sujet tu va écrire ce que tu connais. L’installation des caméras ne va pas m’affecter. Quand je suis dans la salle, je reste concentrée sur les épreuves et c’est ce qui est le plus important » a-t-elle soutenu.

Visiblement très optimiste, Mabinty Camara nous dévoile son planning durant ce moment décisif : « Après la révision à l’école à 18h, quand je rentre à la maison, je fais ma prière et je me repose bien. C’est à 22h que je révise et je répète ce qu’on a fait en classe. Parce que l’étude c’est la répétition. Je suis prête et j’espère que par la grâce de Dieu je vais décrocher le Bac »,

Cette candidate qui a échoué l’année dernière au baccalauréat unique ne ménage aucun effort pour être admise à l’université.

Il faut signaler qu’en 2022, c’est une seule personne qui a pu décrocher le baccalauréat unique en sciences mathématiques. Suite à cet échec, les responsables de cet établissement ont pris des dispositions nécessaires pour améliorer le taux de réussite. Cela à travers notamment un semi-internat pour donner les dernières consignes aux candidats qui sont 197 pour le BEPC et 202 pour le BAC.

Ibrahima Bah