Fête de l’indépendance: La Guinée commémore 59 ans de souveraineté

0
1102

En cette matinée du 02 octobre 2017, les Guinéens ont célébré la fête de l’accession à la souveraineté nationale et internationale. C’est la traditionnelle place des martyrs qui a servi de cadre à cette 59ème   commémoration de l’indépendance de la République de Guinée.

Le chef de l’Etat Pr Alpha Condé a déposé la gerbe de fleur avant de serrer la main aux officiels composés des membres du gouvernement, les présidents des institutions républicaines et internationales, ainsi que  des  représentants des corps diplomatiques et consulaires accrédités en Guinée. Tout s’est passé en moins de trois (3) minutes d’horloges et s’en est suivi des réactions de personnalité pas des moindres.

Pour Facinet Touré, médiateur de la République,  la Guinée a été un porte-flambeau dans la conquête de la souveraineté. Il invite en conséquence la nouvelle génération à  continuer à porter ce flambeau qui a déclenché les indépendances africaines.

« je souhaite plus de mieux être à tous les Guinéens et à toutes les Guinéennes dans une Guinée développée et prospère. De toute façon, s’il y a eu un moment de tristesse dans le passé, aujourd’hui l’espoir est permis pour un avenir meilleur», a-t-il indiqué.

De son côté, le Général Bouréma Condé, ministre de l’Administration du territoire a déclaré  qu’aujourd’hui est une journée historique.

«Les guinéens se souviennent mais aussi la communauté internationale a salué le 2 octobre 1958 quand la Guinée accédait à son indépendance, rompant ainsi avec le joug colonial. Cela nous interpelle tous un devoir de mémoire. Il a fallu que les Guinéens se sacrifient, s’engagent et combattent. Vous vous rappellerez que le père de cette indépendance avait dit qu’en votant massivement non au projet de la communauté franco-guinéenne, la Guinée faisait l’économie d’une guerre. Autrement dit si par le vote de 1958 l’indépendance n’était pas acquise, c’est bien par la guerre que cela allait être», a-t-il rappelé.

Tibou Kamara, ministre conseiller à la présidence de la République a tenu à lancer un message.

«La fête du 2 octobre est une fierté pour l’ensemble des Guinéens. Puisque chacun se souvient des conditions dans lesquelles l’indépendance a été acquise. C’était dans le courage, la détermination, dans la foi en notre pays. Des valeurs que nous devons conjuguer davantage pour bâtir une grande nation. Donc, c’est forcément une grande fierté pour moi qui n’ai pas connu cette époque, comme la plupart d’entre vous d’ailleurs de se souvenir de cet instant pathétique par rapport au défi. Cette indépendance est la preuve éloquente de la solidarité, de la communion des cœurs et des esprits. Tout est possible pour un pays, à la faveur de la démocratie nous sommes dans une diversité d’opinion, d’idée, ce qui enrichit le débat. Mais cela doit se faire dans une cohabitation pacifique d’intelligence et d’harmonie comme les pères fondateurs et les pilonniers de l’indépendance nous l’ont montré. Donc, c’est un espoir pour l’avenir d’être encore plus uni que nous l’avons été pendant notre indépendance pour un grand un destin pour notre pays», a indiqué Tibou Kamara.

Nantènin Traoré        

Print Friendly, PDF & Email