Hadja Mariama Aribot:  « On a dit au colonel  Mamadi Doumbouya que le pays a besoin d’institutions fortes »

0
262

Dans le cadre des poursuites des concertations nationales, le Comité national de Rassemblement et pour le Développement (CNRD) était avec les organisations des jeunes et des femmes cet après-midi de ce jeudi 23 septembre 2021 au palais du peuple de Conakry. Parmi ces organisations féminines, il y avait la Coalition des Femmes et Filles de Guinée (COFFIG) représentée par sa présidente Hadja Mariama Aribot.

La COFFIG a déposé aux nouvelles autorités un mémorandum qui, selon Hadja Mariama Aribot, est consacré aux les institutions de la République, aux élections, aux partis politiques : « On lui a dit la vérité de ce qu’il faut changer dans notre pays et la manière dont nous allons l’accompagner. Vraiment la concertation a été très utile. J’ai dit au président de la République que ce sont les institutions qu’il fallait changer. Le pays a besoin d’institutions fortes. Que les élections dans notre pays, ce sont des élections qui sont la source des conflits ici et qu’il faut changer le processus électoral et les institutions électorales. J’ai proposé que nous ayons une CENI technique. J’ai également demandé au président de la République qu’il n’y ait pas de pléthore des partis politiques, qu’il y en ait trois pour que cela soit un facteur de rassemblement des Guinéens. J’ai donné mon mémorandum. Il a une équipe qui lit les propositions. Nous sommes rassurées, parce que depuis le départ, il ne parle que justice. C’est vraiment quelque chose de bien.»

Ibrahima Foulamory Bah pour lecourrierdeconakry.com


628 80 15 62

Print Friendly, PDF & Email