Halimatou Dalein : « Nos enfants meurent comme des petits chiens »

0
271

Hadja Halimatou Diallo, l’épouse de Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition guinéenne, s’est indignée de la barbarie des forces de l’ordre qui tuent les jeunes lors des manifestations. Participant à la manifestation du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), elle a demandé l’arrêt des assassinats.

« Je suis là pour marcher avec mes sœurs, pour dire au gouvernement d’arrêter de tuer nos enfants, pour dire plus jamais ça », a-t-elle déclaré, au milieu de la foule, avant d’ajouter : « Nous sommes tristes, nous sommes fatiguées. Nous marchons parce que nous sommes réprimées, nous marchons parce que nous sommes exclues, nous marchons pour réclamer justice pour nos enfants. Nous marchons pour que les lois soient respectées dans ce pays, pour que l’impunité cesse dans ce pays ».

Elle promet de continuer la marche jusqu’à ce qu’elles soient entendues par le président de la République : « On va marcher jusqu’à ce qu’Alpha Condé nous entende parce qu’il y a une impunité qui ne dit pas son nom dans ce pays, une complicité, un silence coupable. »

Revenant sur les tueries, Hadja Halimatou affirme que les enfants sont en train de se faire tuer comme des chiens. Elle a invité les Guinéens à s’opposer à ces meurtres : «Nos enfants meurent comme des petits chiens. Nous sommes fatiguées. Levez-vous. Il est temps qu’on se lève pour ne pas qu’on continue de nous tuer comme des petits chiens. »

Hadja Ousmane Diallo, membre du FNDC, a regretté le fait que le nombre des victimes sous le régime d’Alpha Condé soit presque le même de celles du 28 septembre 2009 : « Nous ne sommes pas loin des 157 Guinéens massacrés au stade du 28 septembre en 2009 classés dans la catégorie des crimes contre l’humanité. »

Thérèse DIALLO pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email