« Je ne vois aucune possibilité de poursuivre le mandat du Président Alpha Condé », jure Mr Kémoko Touré

0
217

L’ancien Directeur Général de la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG), Monsieur Kémoko Touré a dit ce jeudi 25 avril 2019 dans l’émission des Grandes Gueules (GG) de nos confrères de la radio espace FM, ‘’de ne voir aucune possibilité pour le Président de la République, Pr Alpha Condé de poursuivre son mandat’’.

Cette question a été répondue par le Président de la République de Guinée qui a accordé, dans son Palais, à Conakry, un entretien marathon à la presse sénégalaise représentée par le groupe Futurs médias et Dakaractu. Dans cette discussion à bâtons rompus, le président Alpha Condé n’a pas usé de langue de bois.

Nos confrères ont posé cette question au Président. « On parle de l’adoption d’une nouvelle constitution et d’un référendum. Évidemment, l’opposition n’est pas d’accord avec cette initiative, en tant que président de la République, est-ce que vous comptez vous mettre au-dessus de la mêlée ?

Le Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a répondu : « Le président de la République est le principal garant des institutions. Maintenant, la souveraineté d’un peuple appartient au peuple. Donc, seul, le peuple peut décider. Quelqu’un ne peut pas se mettre à la place du peuple. Moi, j’observe, mais je suis le principal garant de la défense des institutions. Ce qu’on oublie, c’est que la souveraineté appartient au peuple et seule la volontaire populaire s’impose à tout le monde. En tant que démocrate, c’est mon point de vue. Je laisse les gens débattre, il revient au peuple guinéen s’il veut changer de constitution ou pas…C’est le droit du peuple guinéen ».

Et si cette constitution ouvrait la voie à un troisième mandat, Mr le Président… ont-ils relancé.

S’il y a modification de la Constitution, il y a troisième mandat, s’il n’y a pas de modification de la Constitution, il y a mandat ou pas… Moi, pour le moment, je pense que le débat est ouvert et il doit être libre. Chacun est libre de défendre sa position, mais il appartient au peuple de trancher, a répondu Pr Alpha Condé.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

 

Print Friendly, PDF & Email