Le Président Alpha Condé a lancé la 6ème édition du symposium Mines Guinée

0
186

Le Président de la République, Chef de l’Etat Pr Alpha Condé a lancé ce mercredi 24 avril 2019, la 6ème édition du Symposium Mines Guinée. C’est une initiative du Ministère des Mines et de la Géologie. Cette année le thème retenu est : « Synergie Mines et Infrastructures, un enjeu pour un développement ». La cérémonie a connu la présence des membres du gouvernement, des représentants diplomatiques, d’investisseurs étrangers ainsi que des cadres du secteur minier. Pendant trois jours, les questions liées au secteur minier seront débattus par des professionnels.

A cette occasion, le Président a regretté la méconnaissance de la quantité de la bauxite exportée : « Je sais que beaucoup a été fait, il y a encore beaucoup à faire. Par ce qu’on ne connaît pas la quantité et la teneur de la bauxite que nous exportons, parce qu’on n’a pas les cadres et les moyens pour le déterminer. Ils pourraient sous-évaluer et nous on a aucun moyen de vérifier », a-t-il déploré.

Le président de la république n’a pas été tendre vis-à-vis des sociétés minières qu’il accuse de ne pas appliquer correctement le code minier et ne pas garantir la part qui revient à la Guinée, telle que prévu dans L’article 50 du même code minier.

Selon le Président du comité d’organisation dudit symposium, Bouna Sylla : « Les14 thèmes qui seront débattus durant ces trois jours permettront de présenter le cadre d’investissement en Guinée particulièrement celui du secteur minier ; d’avoir une vue d’ensemble du marché mondial du minerai ; mettre en lumière le potentiel minier guinéen ; débattre de la problématique des infrastructures ; mutualisations d’utilisation des infrastructures comme corolaire la réduction du cout des investissements ; la réduction de l’impact de l’activité sur l’éco système », a-t-il annoncé.

Pour sa part, le président de la Chambre des Mines de Guinée, Malick N’Diaye a indiqué que les reformes qui ont intervenu dans le secteur minier en 2010 et en 2013 ont permis à la Guinée d’attirer beaucoup d’investisseurs dans le pays. Elles ont aussi favorisé l’augmentation de la production de la bauxite et de l’Or : « Depuis 2011, la Guinée connait une pléthore de projets miniers dont la plupart sont aujourd’hui en phase de production ou la finalisation la phase de construction. Tout ceci se traduit par une forte augmentation de la production de la bauxite qui est passé de 14 000 000 de tonnes en 2010 à 60 000 000 de tonnes en 2018. La production d’Or quant à elle est passée de 254 000 à 473 000 entre 2010 et 2018 ».

De son côté, le Ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba a dit que : « d’importants défis demeurent encore, notamment dans la consolidation des acquis des reformes, la transformation locale des projets miniers et la gestion des impacts environnementaux, sociaux et économiques », a-t-il affirmé.

Avant de quitter le symposium, le Chef de l’Etat a mis les sociétés en garde de se mettre en règle d’ici l’organisation très prochainement d’une réunion qu’il dit vouloir convoquer et qui devrait réunir tous les miniers du pays.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com               

Print Friendly, PDF & Email